pub
Société

TOGO: Après les violences, Niamtougou a retrouvé son calme

Advertisement

Une situation de trouble a marqué la ville de Niamtougou, localité située à environ 450 km au nord de Lomé, lorsqu’une bonne partie de la population de cette localité a fait l’objet d’une violence illustration de sa révolte. Alors que rien ne présageait un tel phénomène dans une localité où il y a peu, le président Faure Gnassingbé a présidé personnellement à la remise des outils de travail à des jeunes diplômés sans emplois, ’’les habitants de cette ville sont sortis pour manifester leur désapprobation du fait que la moto d’un des leurs a été saisie par les policiers’’, selon la version relayée sur certaines chaînes radio de la capitale.

A l’origine de cette violence, M. Tadona Apété Épiphane, un professeur de philosophie a défié les consignes de respect à l’interdiction temporaire de circulation au moment du passage du cortège présidentiel.

Selon quelques sources d’informations, ’’c’est suite à des tracasseries exigées d’un conducteur de moto, que toute la ville est descendue dans les rues en prononç’nt des slogans hostiles au régime’’.

Cette version des faits est balayée par d’autres sources selon lesquelles, ’’les informations recueillies auprès des témoins rapportent qu’au fait, il s’agit d’un enseignant qui a forcé le passage quand la route a été bloquée pour que le Chef de l’Etat puisse passer. Ensuite il s’en est pris au policier qui était au barrage et luia tenu les cols ; plus tard, il a été interpellé puis déféré à la prison civile de Kara’’.

Il est a dresser un bilan d’une trentaine de gendarmes et policiers blessés, les uns présents dans la localité, les autres venus en renfort de Kara.

Les ministres Yark et Tchalim dépêchés sur les lieux, ont pu obtenir la libération de On se demande ce qui se passe au Togo où les populations sont de plus en plus enclines à descendre dans les rues pour revendiquer ou réclamer la réparation d’une situation d’injustice sociale.

Aujourd’hui tout es revenu au calme à Niamtougou et M. Tadona Apété Épiphane a regagné son domicile.

La scène de la dernière fois à Niamtougou est une autre qui s’annoncer après celle de Dapaong avec le décès de Sinadaré Gouyano Anselme de la crise sociopolitique que traverse le Togo. Surtout que le Togo est à la veille des élections cruciales qui vont se dérouler certainement en juillet selon quelques sources dignes de foi.

La Rédaction

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement