pub
Economie

Sous l’action de l’OMPI et l’OMC, les acteurs commerciaux togolais se donnent l’ambition d’être plus compétitifs sur le marché du commerce international

Advertisement

La salle Entente du CASEF sert de cadre à un atelier national sur les Aspects des Droits de Propriété Intellectuelle qui touche au Commerce (ADPIC) et l’évaluation des besoins prioritaires du 21 au 22 Mai 2013. Le présent séminaire permet aux experts de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) et de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) de partager les hauts cadres de l’administration togolaise et les acteurs non étatiques du commerce, leurs connaissances et leur savoir-faire dans le domaine de l’accord général sur les ADPIC qui touchent au commerce.


Etant donné qu’aujourd’hui le commerce international évolue dans un environnement de plus en plus compétitif, il s’avère nécessaire de procéder au renforcement des capacités compétitives. C’est ainsi que, selon M. Ouro Sama Mohamed Sad, Directeur de cabinet du Ministère du commerce et de la promotion du secteur privé, le dit atelier vient donner l’opportunité aux participants d’acquérir des informations pertinentes sur les questions économiques essentielles de l’heure avec la crise financière qui secoue les principaux partenaires en développement.


Depuis 1986, la propriété intellectuelle fait partie intégrante des textes juridiques de l’OMC. La raison étant l’ampleur économique que prenaient les parties de la violation des droits de la propriété intellectuelle notamment la contrefaçon et la piraterie durant les décennies de 70 et 80. Pour y remédier M. Ouro Sama Mohammed Sad a laissé entendre que les partie contractantes ont décidé d’établir des règles qui permettent réguler le secteur commerce.


L’accord sur l’ADPIC qui couvre les brevets et les autres secteurs de la propriété intellectuelle fait confronter les pays les Moins Avancés comme le Togo aux problèmes particuliers du fait de sa méconnaissance.


C’est pour pallier à ces problèmes que depuis fort longtemps, l’OMC apporte son assistance en faveur des pays les moins avancés en général et au Togo en particulier pour les accompagner dans leurs efforts de maîtriser ses concepts en vue leur mise œuvre et leur intégration effective dans le giron du système commercial multilatéral.

Max Dally

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

Advertisement