pub
International

Sommet UA : Le Ghana propose l’indépendance économique de l’Union Africaine

Advertisement

Ouvert le 22 mai dernier à Addis-Abeba en Ethiopie, le 20e sommet de l’Union Africaine (UA) qui s’est achevé le lundi 27 mai, a enregistré une proposition d’indépendance économique formulée par le Président ghanéen John Mahama.

En s’adressant à la conférence des Chefs d’Etat de l’UA, John Mahama a émis l’idée que l’union ne dépende plus économiquement des donateurs occidentaux. Pour palier à ce besoin, il a proposé une modification totale des différentes institutions de l’UA comme l’étape vers une auto prise en charge de l’union elle-même.

Des raisons de cette déclaration, le Président Mahama a estimé qu’il est grand temps que l’UA puisse dépendre de ses propres structures de financement plutôt que d’être à la merci des financements extérieurs pour ses opérations.

En clarifiant à la presse l’idée de l’indépendance économique de l’UA qui doit se traduire dans les faits par l’apport des pays membres de l’union, le ministre des Affaires Etrangères du Ghana, Madame Hanna Tetteh, a précisé que le financement s’accompagnera en retour par la responsabilité de l’UA. A propos de la contribution et des dépenses, chacun saura la gestion qui est fait des fonds et là où ils vont.

A propos de l’utilisation des fonds qui doivent permettre à l’union de fonctionner, elle expliquera qu’en fin de compte « c’est l’argent du contribuable, nous sommes tenus responsables de leur rendre compte sur la manière dont nous dépensons leur argent. De la même façon, si nous devons augmenter notre contribution pour l’UA, elle doit être plus responsable envers les Etats membres de sorte que les autres organes de l’union reçoivent également une part équitable pour pouvoir bien fonctionner ».

CA

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement