pub
Société

Nigeria : Le parlement coupe l’appétit aux homosexuels

Advertisement

Les parlementaires nigérians ont approuvé le jeudi 30 mai le projet de loi qui interdit le mariage homosexuel dans le pays.

Selon cette loi qui attend la signature du Président Goodluck Jonathan, les contrevenants s’exposent à une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 14 ans de détention.

Sont aussi visées par cette loi, les personnes prenant part aux rencontres des homosexuels. Elles risquent une peine d’emprisonnement de 10 ans.

Les homosexuels au Nigeria qui sont visés par cette loi qui leur coupe désormais tout appétit sexuels hors nature, n’ont pas encore officiellement réagit. Seulement certains homosexuels se disent être victimes des abus.

Si la pratique homosexuelle semble être tolérée en Occident, en Afrique elle se heurte toujours  aux valeurs culturelle et traditionnelle des peuples.

Au Ghana, peu avant les élections générales de décembre 2012, les croyants toutes tendances confondues avaient menacé d’appeler les électeurs  à voter contre les candidats qui se laisseraient supporter par les homosexuels.

Maintenant que Nigeria s’est démarqué en interdisant la pratique homosexuelle sans craindre les menaces de suspensions d’aides de ses partenaires occidentaux, on se demande quelle sera la réaction des autres pays africains qui sont aussi dans l’embarras de cette affaire.

CA

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement