pub
Politique

La politique à la togolaise, telle qu’elle évolue et se conçoit!

Advertisement

Au Togo, ceux qui ont lutté pour conquérir la souveraineté internationale doivent se remuer dans leur tombe. Cinquante trois années après la consécration de leurs efforts, les fils et les filles du Togo sont plus que divisés. Même la commémoration du 27 avril, une date anniversaire qui devrait les unir les radicalise. Tout se passe comme après la politique, il n’y a plus d’autres alternatives. Mais pourquoi donc tout cela ?

Sur la terre de nos aïeux, deux courant s’affrontent ou donnent l’impression de l’être. En ce moment, il y a une relative accalmie. Les affaires des incendies et ses enchevêtrements, le processus électoral et les exigences de l’opposition; bref un inconnu qui débarque dans notre pays en ce moment croira que tout va pour le mieux. Mais il suffit qu’il capte une radio pour écouter les débats et les points des uns et des autres pour s’enquérir de la réalité togolaise. La politique, rien que la politique, toujours la politique semble prendre en otage les Togolais tant les politiques sont démagogues et irresponsables dans leur prise de décision.

Pour une bonne partie de l’opposition, surtout celle taxée de ”radicale”, cela ne s’admet pas de comprendre comment se fait-il que que depuis que le chef de l’Etat Faure Gnassingbé est au pouvoir, ses compatriotes puissent manquer encore le nécessaire pour leur vie quotidienne ? Selon les propos d’un des leaders de l’opposition, ”dire que son accession au pouvoir quoi que dans des conditions contestables a suscité de l’espoir parce qu’il est parmi les enfants de «  l’illustre disparu », le plus instruit et le plus policé pour cette tâche”. D’ailleurs, il a promis se démarquer de son défunt père en déclarant : « Lui, c’est lui ; moi, c’est moi ». Beaucoup l’ont pris au mot. ”En ce jour, combien de Togolais croient en cette démarcation” ajoute t’il? . Que doit faire l’opposition dans ce cas ? Et que fait-elle déjà?

Le rôle de l’opposition dans tout pays qui se réclame démocrate est de critiquer le pouvoir en place tout en proposant des solutions alternatives. Au Togo, l’opposition se caractérise par sa division et son incapacité à saisir la balle au bond. Combien de fois elle n’a pas manqué l’opportunité de faire jeu égal avec le pouvoir qu’elle combat. D’aucuns trouveront que c’est une utopie. Mais, sincèrement et n’en déplaise à ceux qui ne veulent pas se remettre en cause, l’opposition aussi est responsable dans l’enlisement dans la crise politique sociopolitique.

Sinon, comment peut-on expliquer que depuis les années 90 où son combat a véritablement commencé qu’on n’est pas aujourd’hui arrivé à un changement, mieux à une alternance politique ? La politique étant ce qu’elle est, les Togolais ont finalement compris que leur destin se trouve entre leur main.

En tout état de cause et l’opposition et le pouvoir se doivent d’admettre l’évidence que quelque soient les intérêts divergents et les ambitions différentes, ce qui compte et doit compter c’est le bien être, pour ne pas dire le mieux être de la population auquel toute action politique doit concourir. Ceci pour le développement réel du Togo, l’Or de l’Humanité qui vient de célébrer ses 53 ans d’indépendance. Le reste n’est que vaine lutte et perte d’énergies pourtant appelées en se consolider en une synergie fructueuse et judicieuse pour une croissance véritable du Togo.

Ametbao

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement