pub
Culture

La mort vient encore de décimer un artiste béninois, l’international G.G Vickey

Advertisement

La mort c’est ce qui apparait évident et dont l’évidence n’est plus à démontrer. Elle existera au tant que l’humanité. Saint-Exupéry disait à propos : « La mort est un accident ». Sa pensée se révèle juste et le plus souvent dogmatique si nous voyons comment des artistes en particulier certains grands hommes de la musique béninoise disparaissent ces derniers jours.

La mort fait ravage telle une épidémie de choléra dans le camp de ces hommes talentueux qui constituent la fierté d’un peuple voire celle d’un continent.

Après Zouley Zangaré  et le prophète Riss Cool qui dans le temps n’a pas manqué de philosopher à travers ces chansons, c’est le tour cette fois-ci du chantre G.G Vickey. Il a aussi rendu l’âme.

Ce grand poète de la musique béninoise a rendu l’âme ce mercredi 15 mai 2013 à la clinique Bethel d’Abomey-Calavi (Bénin).

L’homme a rendu l’âme en laissant derrière lui une carrière musicale bien fournie. Le Bénin et la communauté internationale compatissent aux douleurs des uns et des autres. Rendons hommages au chantre à travers des instants de prières. L’âme du défunt en a besoin. L’énigmatique G.G Vickey mérite ses honneurs et que son âme repose surtout en paix.

De son vrai nom Gustave Gbénou Vickey, il est né en 1944 à Athiémé au Bénin. Comptable de formation, il est entré dans la fonction publique en juin 1968 au Bénin  où il a occupé d’importants postes de responsabilités.

Il débute sa carrière musicale en 1960 et c’est avec son titre sorti en 1969, «Vive les mariés», qu’il obtient la consécration. Cette consécration fut rehaussée par d’autres albums dont « G.G Vickey, le chantre de la négritude et sa guitare africaine » qui constitue son album le plus connu.

Nous retenons de lui : « Il est gai de voguer sur le lac Ayémé. Quand le temps est serein, fredonnant un refrain. Les pêcheurs enjôlés. Déployant leurs filets. Entonner des chansons. Capture des poissons ». Ces paroles qui ont égayé l’enfance de plus d’un, témoignent du potentiel légendaire dont l’homme est investi. G.G Vickey est une légende africaine. Ne cessons donc pas de prier, prier et prier pour nourrir davantage l’âme du défunt.

Par Roch Alfred KIKI  (rochkiki@yahoo.fr)

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement