Société

Ghana : Après l’incendie du marché de Kantamanto, les marchands manifestent

Advertisement

La colère des marchands du marché de Kantamanto qui ont vu leurs marchandises et leurs magasins partir en fumée le dimanche 5 dernier monte toujours. Après des heurts qui ont opposé les marchands contre la Police sur la prise de contrôle du site du marché en ruine, on signale de nouveaux remous.

Ce mercredi, des commerçants sont descendus dans les rues d’Accra, la capitale ghanéenne, pour manifester leur mécontentement. Partis du rond Kwame Nkrumah, les commerçants ont arpentés les rues de la capitale pour se diriger vers le marché de Kantamanto brulé.

Les manifestants visent par cette marche protester contre la décision de l’Assemblée Métropolitaine d’Accra (AMA), ce qui correspond à la marie, contre le décision de leur délocalisation vers le rond point  Kwame Nkrumah, un autre centre  commercial de la capitale pour la reprise de leurs activités quotidiennes.

La mairie d’Accra dirigée par Alfred Oko Vanderpuije a suggéré hier mardi aux marchands de Kantamanto de déménager vers le centre commercial des piétons  Kwame Nkrumah pour y aller occuper les étals inutilisés sis sur les lieux.

Après avoir résisté aux policiers qui selon certains veulent prendre le contrôle du site du marché brulé pour le compte du gouvernement qui veut reconstruire un nouveau édifice, les commerçant réaffirment qu’ils vont résister à la tentative des autorités de vouloir reconstruire le marché. Des raisons de cette opposition farouche, des commerçants révèlent qu’une fois que le gouvernement mettra jour son projet, la location des magasins pourrait revenir très chère, une situation qui va obliger certains à perdre leur place dans ce marché.

En attendant les résultats de l’enquête demandée par le Vice-président du Ghana sur les causes de l’incendie qui a ravagé le marché de Kantamanto, rappelons que dès les premières heures de cet incendie le dimanche dernier, la mairie d’Accra a d’abord doigté des marchands de s’être adonnés à des branchements électriques illégaux dans le marché avant d’avancer plus tard la thèse d’un incendie criminel.

Enfin pour le bilan des heurts qui ont opposé le lundi dernier les marchands aux policiers, le Commandement de la Police de la région d’Accra a annoncé l’arrestation de cinq personnes. Pour cet officier de Police, les personnes arrêtées seront traduites devant la justice.

CA

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement