pub
Société

1er Mai 2013 au Togo marqué également par un recueillement des membres de la STT en la mémoire des victimes du drame de Dapaong

Advertisement

Une marche des travailleurs regroupés au sein de la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) ont marqué la journée du 1er mai par une ‘’manifestation silencieuse’’ en guise d’hommage rendu à Anselme Sinadaré et Sinanlengue Douti décédés, suite aux manifestations du 15 avril dernier à Dapaong.

Parés pour la plupart d’habits aux couleurs rouge et/ou noir, les manifestants fleur à la main, ont bravé la brise et le froid entretenus par une pluie matinale pour parcourir dans une atmosphère assez lourde et émouvante, l’axe qui part du Centre Communautaire de Tokoin vers la Plage, en passant par plusieurs artères de la capitale.

Encadré par les forces de l’ordre, la foule des travailleurs a communié avec l’esprit de solidarité et de mobilisation autour des ténors du mouvement syndical rivé sous la touche de la STT, Mme Oloukounlé Lawson-Nadou (coordonnatrice générale), Dr Atchi Walla (coordonnateur adjoint) et Dr Gilbert Tsolenyanou (porte-parole). ‘’Nous demandons à tous les travailleurs de rester fortement mobilisés pour exiger et obtenir justice pour Anselme et Douti. Nous saluons leur mémoire, car ils sont les martyrs des travailleurs…Nous dédions cette journée de célébration de la fête des travailleurs sous du recueillement en hommage à nos deux enfants qui sont tombés le mois dernier lors des mouvements sociaux que la Synergie avait organisés’’ a annoncé Mme Lawson Nadou.

Rappelons que c’est suite au mot d’ordre de grève lancé par la Synergie le 04 mars dernier qu’un bars de fer s’est engagé entre le gouvernement et la STT qui avait soumis une plate forme revendicative en vue d’une amélioration sensible de leur condition de travail. Dans la foulée un durcissement du mouvement syndical a conduit à une sortie des élèves du cadre de leurs établissements scolaires pour aboutir à des mouvements d’humeur ayant entrainé des cas de violence à Dapaong, des manifestations soldées par la mort de deux élèves, Anselme Sinadaré et Sinanlengue Douti.

La semaine dernière le ministre de la sécurité Yark Damehane a annoncé que l’agent de police tenu responsable des tirs tendus ayant entraîné le drame sera traduit devant les tribunaux conformément à la procédure en vigueur.

Les responsables de la STT exigent que cette justice soit faite et que Anselme ne soit pas tué impunément. Une Assemblée générale de la STT est attendue pour demain après midi à Lomé.

La Rédaction

 

Togoportail, toute l’information à votre portée
Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

Advertisement