pub
Société

TOGO: Pour un dénouement de la crise sociale, le Gouvernement et la Synergie parvenus à un accord

Advertisement

Les discussions qui ont repris hier entre le Gouvernement et la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) autour de la plate forme revendicative des travailleurs ont abouti à un accord. Un accord qualifié «  accord d’étape » par les Responsables de la STT qui ont souligné que cette étape n’est qu’un début de série de négociations dont l’heureuse suite accordera toute la réussite et un aboutissement favorable aux discussions en cours entre la Synergie et le gouvernement.

Cet accord obtenu ce mardi 23 avril a pour conséquence la suspension prochaine du mot d’ordre de grève entamée depuis quelques semaines par les fonctionnaires togolais qui ont formulé en 8 points, des revendications afin de voir leur condition de travail améliorée.

’’C’est au cours de l’Assemblée générale du vendredi 26 avril prochain, que la décision de la suspension du mot d’ordre de grève serait formelle avec l’accord de la base’’, a précisé la Coordonatrice de la STT.

Par rapport aux discussions proprement dites qui débuteront le lundi prochain entre le Gouvernement et la Synergie, les Responsables de la STT précisent qu’ils font confiance aux autorités engagées dans les discussions pour le respect des promesses qu’ils ont faites dans le sens d’une nette amélioration des conditions de travail des fonctionnaires.

En effet, le gouvernement a promis le principe de versement des primes forfaitaires exceptionnelles et non imposables accordées à l’ensemble des fonctionnaires. Il s’agit concrètement d’un versement à compter du mois de mai jusqu’à décembre 2013, d’une allocation aux travailleurs de la catégorie A qui auront un plus de 30 000 FCFA sur leur salaire et ceux des catégories B, C, D et agents temporaires, 20 000 FCFA.

Par ailleurs, le gouvernement a annoncé sa volonté d’ouverture pour matérialiser les mesures d’adoption d’une nouvelle grille salariale et d’une valeur indiciaire adossée qui prendront effet à partir de l’année 2014.

Quant à la Synergie, les Responsables avertissent qu’ils se montreraient intraitables, en cas de non respect des engagements pris par le gouvernement pour apaiser les travailleurs qui certainement vont officiellement annoncer la suspension effective de la grève au terme de l’Assemble générale du vendredi prochain.

’’Nous avons défini un calendrier de travail dans le sens de nous retrouver très bientôt. De façon déterminée, le gouvernement fera de son nécessaire pour œuvrer en favuer du bien-être des travailleurs...’’, rassure Nicoué Broohm, chef de délégation de l’équipe gouvernementale.

 

Document signé entre la STT et le gouvernement 

Relevé de conclusions des discussions entre la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) et le gouvernement les 16, 17 et 23 avril 2013

A la suite des discussions entamées entre la STT et le gouvernement, relativement à la plateforme de revendications formulée en huit points par cette organisation syndicale, il est dressé ce jour 23 avril 2013 le présent relevé qui fait office d’accord entre les deux parties.

1- En ce qui concerne les points 1 et 2 relatifs au doublement de la valeur indiciaire et l’adoption de la grille salariale redressée par rapport aux deux dernières augmentations du SMIG, la deux parties s’accordent sur la nécessité du pouvoir d’achat des travailleurs, à travers l’adoption d’une nouvelle grille des salaires et une valeur indiciaire adossées au statut général de la fonction publique et à la loi des finances.

Toutefois, en attendant de parvenir à un accord sur ces deux points, les deux parties conviennent du paiement à tous les agents de l’Etat à partir du mois de mai 2013 d’une allocation forfaitaire non imposable, afin de répondre à l’urgence. Le montant de ladite allocation est fixée d’accord parties.

2-En outre, à l’exception du point relatif au paiement des arriérés d’allocations aux agents permanents, les deux parties ont convenu de discuter de l’ensemble des points de la plateforme en deux commissions paritaires qui commence le lundi 29 avril 2013. Ce travail permettra de programmer la prise en compte des points d’accord issus des discussions dans le cadre de la préparation du budget de l’Etat pour la gestion 2014.

3-Pour ce qui est du paiement des arriérés d’allocations familiales qui sont des droits acquis, il a été retenu un apurement progressif suivant un échéancier à définir. Le premier paiement équivalent à trois mois d’arriérés, interviendra dès le début du mois de mai 2013. Un deuxième paiement de trois mois d’arriérés sera effectué avant la fin de l’année.

4- La STT accepte la proposition du gouvernement d’octroyer une prime forfaitaire de 30 000 FCFA aux catégories A et 20 000 FCFA aux catégories B, C, D et aux agents permanents. 

5- Sur la question des retraités, la STT a demandé que ce point soit discuté lors des négociations avec le gouvernement et que l’application des mesures qui les concernent soit effective en 2013.

6-S’agissant de la mise en place des commissions techniques et de leur calendrier de travail, il a été retenu deux commissions composées chacune de dix membres dont cinq pour le gouvernement et cinq pour les syndicats.

7-Suite à cet accord, la STT décide de proposer la suspension de son mot d’ordre de grève à son assemblée générale du vendredi 29 avril 2013.

La Rédaction

 

Togoportail, toute l’information à votre portée
Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

 

 

Advertisement