pub
Faits divers

TOGO/ Grève dans l’administration publique, un élève de 12 ans est tombé sous les balles ce lundi 15 avril à Dapaong

Advertisement

C’est avec émoi, stupéfaction et chagrin que la rédaction de Togoportail vient d’apprendre le décès d’un jeune collégien en classe de 6ème, âgé de 12 ans nommé SINANDARE Gouyano et d’une collégienne, elle âgée de 14 ans grièvement blessée et admise au CHR de Dapaong. Ils sont tombés sous les coups de balles des forces de l’ordre censés encadrer les jeunes écoliers manifestants ce matin à Dapaong, une localité situé à environ 600Km de Lomé rapporte les témoins de la scène.

Pour l’heure la situation semble être incontrôlée par les forces de l’ordre malgré le renfort des bérets verts du camp Niprouma déployés d’urgence dans la ville de Dapaong.

Ces évènements tragiques interviennent au 4ème jour de la grève lancée par la Synergie des Travailleurs du Togo que les élèves ont relayée pour exiger le retour des professeurs. Depuis le début de la grève, les cours sont suspendus, les élèves ont été simplement conseillés de rester chez eux mais la plupart d’entre eux, des milliers d’écoliers en pris d’assaut les rues à Lomé et ont décidé de prendre leur destin en main et soutenir leurs enseignants. Situation similaire à l’intérieur du pays. La tension a été également vive dans d’autres contrées du pays où les enseignants ont opté pour le boycott des cours. Outre l’éducation, la santé est également très touchée par le mouvement.

Au CHU sylvanus Olympio considéré comme le plus grand centre hospitalier du pays, le laxisme est général. Très peu d’intérêt est accordé aux patients. La situation devient de plus en plus alarmante et il est vivement souhaitable que le gouvernement aille au dialogue avec les syndicats afin d’arrêter au plus tôt l’hémorragie.

E.V. 

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement