pub
Justice

Pascal Bodjona est libre, que va-t-il devenir ?

Advertisement

Cette information vaut une bombe qui passe en douce et surprend toute l’opinion publique togolaise. Jusqu’à l’après-midi de ce mardi 9 avril, nul ne pouvait s’amuser à parier pour une telle libération. Mais voilà qui est effectif et officiel. L’ancien Directeur de cabinet du président de la République et ancien ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Pascal Akoussoulélou Bodjona est libre peu avant 19 heures. Il a quitté la Direction de la gendarmerie nationale où il était détenu depuis le mois de septembre 2012 pour sa prétendue implication à une incernable affaire d’escroquerie internationale. la victime reste un ressortissant émirati, du nom d’Abass Al Youssef.

Un communiqué du procureur de la République précise les contours de cette libération provisoire. En effet selon le communiqué, M. Bodjona avait introduit le 5 avril dernier une demande de mise en liberté provisoire. C’est seulement après l’examen de cette demande que le juge d’instruction a décidé de le mettre en liberté provisoire sous contrôle judiciaire.

Pascal Bodjona est ainsi le second présumé coupable à bénéficier d’une libération provisoire dans cette affaire. Il y a un peu plus d’un mois, Loïk Le Floch-Prigent, l’ancien PDG d’Elf également inculpé dans cette affaire, après plusieurs de détention à la Gendarmerie a été libéré de façon provisoire pour raison de santé.

Mais déjà, les discussions vont bon train après cette vague de libérations, surprenantes à chaque coup. Même provisoires,  certaines langues ne manquent de susurrer que ”c’est parce que les autorités judiciaires sont en manque d’imagination dans ces arrestations politiques, qui ne disent pas leurs noms, qu’elles se voient obliger de libérer en douce ces inculpés. En espérant qu’avec le temps, le vent de l’oubli va vite emporter ces sombres histoires dans les mémoires”.

Alors est-ce la fin de cette scandaleuse affaire d’escroquerie qui a fait couler encre et salive à l’international ? Que deviendra Pascal Bodjona ? Va-t-il poursuivre sa carrière politique aux côtés de ses anciens amis d’UNIR ? Va-t-il avoir le courage, voire l’outrecuidance de faire volte-face en montant une formation politique propre, sachant qu’il reste un animal politique très craint au sein même du camp d’UNIR ?

La liste des questionnements liés à cette affaire n’est pas limitative. Et l’autre question qui n’est pas moins pertinente demeure : à quand la libération de Sow Agba Bertin, le tout premier inculpé dans ce dossier ?

Qui vivra, verra !

La Rédaction

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement