pub
Société

Mouvement de débrayage dans la fonction publique : ”Des actes d’intimidation constatés” selon les responsables de la STT

Advertisement

L’administration publique et parapublique est en grève depuis ce jeudi matin et ce pour deux jours. Malgré la rencontre de la dernière ministre entre les différents protagonistes, la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) maintient leur mouvement de grève de deux jours. La plateforme revendicative soumise par la STT aux autorités politiques ne semble pas avoir l’assentiment de cette dernière. De préavis en préavis, la STT est arrivée à adopter une position radicale aujourd’hui. Beaucoup ne savent pas comment cette nième grève va finir mais toujours est-il que les élèves et certains malades vont devoir payer l’addition.

Le compromis n’étant pas toujours trouvé, « des actes d’intimidations sont enregistrés » selon un responsable du mouvement. « Tout d’abord, c’est la télévision togolaise qui donne le ton par un communiqué lu lors du JT de 20h le mercredi pour appeler l’opinion que la grève ne tient plus alors qu’elle est toujours maintenue par les responsables de la STT. De plus, ce jeudi, des policiers auraient investi les CHU pour contraindre les fonctionnaires à travailler » a pesté Dr Tsolényanou sur les antennes d’une radio locale.

La Rédaction

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement