pub
Politique

Crise sociopolitique du Togo : Vers un nouveau dialogue ?

Advertisement

Les élections législatives, c’est pour bientôt. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) est à pied d’œuvre avec les constats que tout le monde connaît. Si le pouvoir en place se dit prêt pour les élections, l’opposition quant à elle conditionne sa participation à ce scrutin par l’amélioration du cadre électoral en tenant compte des recommandations formulées par les partenaires financiers internationaux. Viennent s’ajouter les conséquences de l’inculpation de certains membres de l’opposition dans la ténébreuse affaire des incendies des marchés de Kara et d’Adawlato de Lomé.

Or il se susurre que les prochaines élections n’auront lieu qu’après qu’un consensus est trouvé entre les différents protagonistes de la crise sociopolitique du Togo. Dans cette perspective, Blaise Compaoré, médiateur attitré de la sous région, aurait suggéré au N° 1 togolais d’ouvrir un nouveau dialogue pour régler le différend politique avant les élections.

Cette révélation parait vraisemblable d’autant plus que les acteurs de la politique togolaise se regardent en chien de faïence. Tout le monde sait que dans cette condition, les résultats issus des urnes ne recevront guère l’assentiment de tous.

(Image à la Une: Photo d’archives)

Ametbao

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement