pub
Economie

Renforcement des liens entre la CTOP et le MAEP : Le Président du ROPPA s’est entretenu avec le Ministre togolais de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche

Advertisement

En marge de la réunion des experts préparatoire à la 4ème réunion du Comité de Haut Niveau sur la Sécurité Alimentaire, le Président du Réseau des Organisations de Producteurs Agricoles de l’Afrique de l’ouest (ROPPA) a rencontré le mercredi 6 décembre 2013, le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, le Colonel Ouro Koura Agadazi à son cabinet. Il s’est également entretenu avec le Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, M. Lamboni Mindi.

 

Accompagné du Président de la Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et de Producteurs Agricoles (CTOP), M. Sandou Assimarou Gnassingbé et du Président de la plate forme béninoise des organisations paysannes, M. Léopold Lokossou, également membre du Conseil d’Administration du ROPPA, M. Djibo est allé d’abord féliciter le Ministre et ses collaborateurs pour les efforts consentis dans la relance du secteur agricole togolais.

L’objectif de cette visite était aussi de discuter avec les autorités en charge du département agricole afin de contribuer au renforcement des relations entre le Ministère et les organisations paysannes. « Chaque fois qu’on va dans un pays, il faut voir les autorités, discuter avec elles pour renforcer les relations entre les organisations paysannes et ces autorités. En temps que membre du Conseil d’Administration des fonds GAFSP, j’avais d’ailleurs cité le Togo comme modèle tout récemment lors de l’assemblée générale de ce fonds à Washington. Le Togo est aujourd’hui à l’étape de la mise en œuvre du Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire (PNIASA) ; nous lui apportons tout notre soutient  » a indiqué le Président du ROPPA.

M. Djibo est également revenu sur certaines activités que le ROPPA entend mener à l’horizon 2015 ; il a à ce sujet fait part au ministre Agadazi de la journée du paysan que le ROPPA initie. Le Togo abritera cette manifestation en 2015 ; « nous souhaiterions que cet évènement soit placé sous le haut patronage du Président de la République, d’ores et déjà, notre institution va engager des démarches avec votre département afin de maintenir une collaboration pour une parfaite organisation de la journée du paysan dont la première édition aura lieu à Abidjan en Côte d’Ivoire en 2014 ».

Il faut souligner que la journée paysanne du ROPPA est une occasion qui regroupera différents acteurs du monde des affaires ainsi que des partenaires techniques et financiers intervenant dans le domaine agricole. Il s’agira de réfléchir sur une réelle implication des OP dans l’économie de leurs pays respectifs et de démontrer à cet effet en quoi les organisations paysannes constituent des acteurs clé du secteur privé.

Autre préoccupation soulevée par le Président Djibo face au ministre togolais de l’Agriculture : le Tarif Extérieur Commun (TEC) « il faut que les décideurs revoient cette position, il faudrait organiser de grandes rencontres pour sensibiliser davantage, nous comptons sur l’appui des ministres de l’agriculture de l’espace CEDEAO et des parlementaires pour orienter les Chefs d’Etat. Quel sera l’avenir de nos producteurs si on continue par faire venir des produits alimentaires de l’extérieur ? On ne pourra pas développer l’agriculture africaine en ce sens  ».

Lamboni_Agricul.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De la gauche vers la droite ( M. Djibo Bagna, Président ROPPA, M. Léopold Lokossou, PF Bénin, M. Mindi Lamboni SG MAEP, M. A

Selon le Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture, M. Lamboni Mindi , le Togo se démarque déjà à ce niveau par la production de riz de qualité avec le projet PARTAM, un autre projet PDR-K viendra booster cette production. Pour M. Lamboni, seule la détermination des producteurs et leur volonté à produire davantage peut rassurer les autorités.

La loi OHADA, c’est l’autre sujet de discussion à cette rencontre. A en croire le Président du Conseil d’Administration du ROPPA, les populations n’ont pas encore suffisamment connaissance de cette loi, il faudrait alors une étude pour mieux la comprendre, bien la vulgarisée et voir ce que ça comme exigence, ce que ça comporte comme contrainte et voir enfin dans quelle mesure l’appliquer de manière souple et efficace.

Selon le SG du MAEP, l’application de cette loi passe effectivement par une sensibilisation des acteurs, des producteurs surtout, raison pour laquelle, au niveau du Togo, le département en charge de l’agriculture a entrepris un audit des organisations paysannes, il a souligné qu’une une réflexion est en cours en terme de gouvernance. La préoccupation majeure à en croire M. Lamboni mindi, c’est la prestation de service de qualité. Il est alors important d’assurer le besoin immédiat des producteurs, orienter les OP en matière d’organisation ; pour ce faire, le MAEP est à pied d’œuvre pour renforcer les compétences de ses cadres techniques afin de servir valablement les OP a-t-il fait savoir.

Le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, le Colonel Ouro Koura Agadazi a pour sa part témoigné sa gratitude au Président du ROPPA pour cette visite et surtout pour sa détermination à accompagner les plates formes nationales. Il a rassuré M. Djibo de la disponibilité du MAEP a travailler de synergie avec les organisations paysannes du Togo et particulièrement avec la CTOP dans l’intérêt de tous les producteurs agricoles du Togo.

Gilles Podjoley

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement