International

Recrudescence des viols à au Sud-Kivi en RDC : Dr Mukwege dénonce le crime

Advertisement

Mardi 12 mars à Kinshasa, deux mois après son retour en République Démocratique du Congo, le célèbre docteur Denis Mukwege s’est exprimé au sujet de la recrudescence des viols au Sud-Kivu. Ce chirurgien qui vient au secours des femmes violées dans l’Est du pays était parti en exil en Europe après avoir été la cible d’hommes armés, en octobre 2012. Il a repris ses activités à Bukavu et constate que les violences contre les femmes se poursuivent.

Selon lui, la situation ne s’est pas améliorée, au contraire. On assiste même, selon lui, à une recrudescence des cas de viols. Les 300 lits de l’hôpital Panzi qu’il dirige à Bukavu sont tous occupés.

Invité mardi au centre Culturel Belge de Wallonie-Bruxelles de Kinshasa, le médecin a livé des témoignages poignants sur la situation. « Il y a juste quatre jours, on m’a appelé pour soigner, examiner, une petite fille. Une petite fille de six ans qui avait été violée », rapporte-t-il. « Quand vous écoutez le langage, pour exprimer ce qui s’est passé, d’une petite fille de six ans… Comme adulte, tout ce que ça crée en vous… Vous vous révoltez ! Vous dites : ce n’est pas possible ! », se révolte-il.

Menacé, il appelle la Monusco, la force des Nations unies, à venir protéger son hôpital ainsi que sa famille et lui-même.

En rappel, Dr Mukwege est chirurgien et fondateur de l’hôpital Panzi à Bukavu, spécialisé dans la chirurgie des femmes violées.

Ametbao

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement