pub
International

L’ONU en voie d’enquêter sur les tueries de l’Ouest de la Côte d’Ivoire

Advertisement

L’ONU séjourne en Côte d’Ivoire dans le cadre des dernières tueries. L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (Onuci) a effectué une visite d’évaluation dans l’ouest du pays après la mort d’au moins six personnes samedi suite à une attaque d’individus armés dans le village de Petit Guiglo (ouest, près de 600 km d’Abidjan). La mission a été conduite lundi par la composante Police de l’Onuci, indique un communiqué de la mission onusienne.


Le communiqué souligne que l’objectif de ce déplacement quelques jours après ces incidents violents, était de faire le point sur la situation avec les autorités civiles et militaires locales afin de ramener la sérénité au sein des populations.

Le village de Petit Guiglo, dans le département de Bloléquin, a été le théâtre affrontements entre des assaillants non identifiés et les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) qui ont fait au moins trois morts parmi les assaillants et trois autres dans la population civile.


Selon le chef du village, Basile Bantoh, cité par le communiqué, “la plupart des habitants, craignant pour leur sécurité, se sont réfugiés à Tinhou, à Blolequin et d’autres localités de la zone, où ils sont toujours à l’heure actuelle“.


Notons que la délégation de l’Onuci a rencontré le commandant de la brigade de gendarmerie avant une réunion sur la sécurité dans la zone de Bloléquin avec les autorités administratives locales.

Rappelons que L’ouest de la Côte d’Ivoire est en proie à de récurrentes attaques meurtrières de groupes armés non identifiés contre les positions de l’armée nationale depuis la fin de la crise post- électorale de 2010 et 2011.

Firmin Teko Agbo

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement