pub
Culture

Il était une fois l’édition 2013 du FESPACO : La 23ème édition s’en est venue à son épilogue.

Advertisement

Tout ce qui a un début a une fin comme le traduit un adage des dahoméens. La 23ème édition du FESPACO a pris fin le samedi 2 mars dernier dans une ambiance de gaité et de beaucoup de découvertes pour les uns et les autres. La capitale africaine du cinéma a étonné plus d’un pour la mise en œuvre sans incidents majeurs de cette édition. Les menaces profanées par ci et par là sont restées de nul et nul effet.

Sans invitation, nous avions pu réaliser ce reportage qui a permis de vous tenir informé sur la fin de ce festival. Notre devoir est de partager avec nos lecteurs les informations et de réelles informations.

FESPACO_IMG.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Blaise Compaoré y était aussi

Sous la Présidence de Blaise Compaoré, Président du Faso, le rideau s’est fermé le 2 mars 2013, sur la 23ème édition du FESPACO. Une cérémonie riche en sons et en lumières a clôturé ce festival 2013.

 

Compaore_Blaiz.jpg

 

Blaise COMPAORE, Président du faso.

 

 

 

Pour la première fois de son histoire, le cinéma Sénégalais a enlevé l’étalon d’Or de Yennega, grâce au film « Tey » du « famous » Alain Gomis.

 

Le point de quelques trophées attribués

Au stade du 4 août, la 23ème édition du Fespaco a connu son épilogue le samedi 2 mars 2013. Blaise Compaoré, Président du Burkina Faso, accompagné des plus hautes personnalités du pays des hommes intègres, a présidé la cérémonie de clôture de la 23ème édition du Fespaco, essentiellement consacrée à la publication du palmarès. Sans avoir un étalon, qu’il soit en or, en argent ou en bronze, notre pays à travers le film « Toiles d’araignée » du réalisateur Ibrahima Touré, s’est vu décerné deux prix : Le Prix éco bank, d’une valeur de 2 millions de Francs Cfa et le Prix de l’union africaine d’une valeur de 8 millions de Francs Cfa.

Au même moment l’étalon d’or de la 23ème édition du Fespaco, prenait le chemin de Dakar, grâce au film « Tey » ou « aujourd’hui » du sénégalais Alain Gomis, qui du coup a empoché la somme de 10 millions de Fcfa. Mais, au paravent, le même réalisateur avait été récompensé du prix de l’UEMOA, en même temps que son compatriote Moussa Touré, réalisateur du film « La Pirogue », à hauteur de 5 millions de FCFA chacun. Quand à l’étalon d’argent, le jury, présidé par la martiniquaise Euzhan Palcy, a porté son choix sur le film « Yema » de l’algérienne Djamila Sahraoui, qui a été récompensé d’une enveloppe de 5 millions de FCFA.

ETALON_YENENG.jpg

 

L’Etalon d’or de Yennenga, la distinction suprême du plus grand festival panifricain du cinéma.

 

Au paravent, elle avait remporté le prix technique de la meilleure image, d’une valeur d’un millions de FCFA. L’étalon de bronze de la 23ème édition du Fespaco est revenu à Moussa Touré du Sénégal pour son film « La Pirogue ». Il a été récompensé d’une enveloppe de 2,5 millions de FCFA. Avec ce film, il aussi remporté le prix des Etats-Unis d’Amérique d’une valeur de 2 millions de FCFA et le prix de la CEDEAO estimé à 5 millions de FCFA. Du côté des cours métrages, le film « Les souliers de l’Aïd » du tunisien Anis Lasoued, s’est vu décerné le Poulin d’or, doté d’une valeur de 3 millions de FCFA. Le poulain de d’argent a été décerné au film « La photographie » de David Randriamanana de Madagascar, qui a empoché une enveloppe de 2 millions de FCFA. Et, le poulain de bronze, accompagné d’une enveloppe de 1 million de FCFA, est revenu à Nadine Otsobogo du Gabon pour son film « Dialemi, elle s’amuse ».

ETALON_ARAGENT.jpg

Djamila Sahraoui, lauréate de l’Étalon d’argent du Fespaco 2013.

 

La 23ème édition du FESPACO a permis de découvrir d’autres talents dans l’univers cinématographique. Le regard des cinéastes et autres acteurs intervenant dans le domaine est tourné vers 2015. Les uns et les autres vont commencer par s’affairer pour que prochainement ce fut leur tour de décrocher le grand prix du festival.

 

De notre envoyé spécial et correspondant de Togoportail au Bénin

Roch Alfred KIKI

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

Advertisement