pub
International

Ghana : Coup de froid entre deux leaders de l’opposition NPP

Advertisement

En marge du contentieux électoral dont la résolution est en étude à la Cour Suprême ghanéenne, le Nouveau Parti Patriotique (NPP) le principal parti de l’opposition, est entrain de connaître depuis la semaine dernière à Accra par médias interposés une divergence entre deux cadres de cette formation politique.

Kwadwo Owusu Afriyie, le secrétaire général du NPP a fait des remontrances à son camarade Nana Akomea, celui qui est le directeur de communication du parti, afin qu’il soit prudent envers lui en sa qualité de secrétaire général du parti.

En faisant cette mise au point le vendredi dernier à Accra sur une radio de la place, Owusu Afriyie a craché tout cru que Nana Akomea une « personne qui a été nommée simplement par le parti alors que lui, il a été élu en tant que secrétaire général ». Il a poursuivit que son camarade ayant été nommé par le parti pour un temps et pour les besoins de la campagne, il doit savoir ses limites et sa façon d’aborder les questions liées au parti.

Il a par ailleurs martelé que Nana Akomea « ne peut pas parler au nom du parti, car il a été nommé comme le directeur de communication de l’équipe de campagne des élections de décembre 2012 ». Et avec une restriction, le désormais tout puissant Owusu Afriyie a ajouté que «Nana Akomea ne pourra plus parler d’un sujet concernant le parti à condition que lui soit informé ».

Sans rancœurs, Owusu Afriyie a conclu que « Il doit donc savoir sa limite sinon je vais le morceler ou mieux il fera face à ma colère s’il parle contre moi… Je veux qu’il respecte ma position en tant que secrétaire général » du NPP.

Rappelons que cette réplique musclée du secrétaire général du NPP a été provoquée un peu plus tôt en début de semaine dernière par une déclaration de Nana Akomea à propos de la polémique qui a entouré l’accident de circulation qui a faillit couter la vie au Mahamudu Bawumia, le candidat vice-président du NPP à la présidentielle 2012. A l’origine, le secrétaire général du NPP a accusé ouvertement le Président ghanéen John Mahama et les officiels de la Sécurité nationale du pays d’avoir orchestré l’accident dont a été victime Bawumia.

Enfin en réaction au développement de ce climat peu fraternel dans le parti, la section NPP de Yendi a condamné les termes de la réaction du secrétaire général contre le directeur de communication du parti. Et le NPP Yendi de révéler que les attaques internes pourraient donner aux adversaires la possibilité de jouer sur les fissures apparentes qui se font voir dans le parti.

CA

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement