pub
International

Déborah Dangla jugée trafiquante de drogue par la justice Mauricienne

Advertisement

Une citoyenne française en conflit avec la Justice Mauricienne. Elle vient d’être condamnée à une peine de 17 ans d’emprisonnement. Les faits remontent au mois de mars 2012 quand Déborah Dangla transportait 6.942 comprimés de 8 mg Subutex, d’une valeur de plus de 366.000 USD dans ses valises lors d’un voyage à Maurice.

Arrêtée à sa descente d’avion, la Française avait alors 18 ans. Elle est poursuivie en Cour d’assises sous une charge formelle d’importation de Subutex (Buprémorphine).

Lors de son procès présidé par le juge Benjamin Marie-Joseph, elle avait plaidé coupable. Le juge a conclu que Déborah Dangla est une trafiquante de drogue vu que la valeur de la drogue saisie dépasse 30.000 USD.

Notons que le juge a rejeté l`argument de la défense selon laquelle sa cliente est victime d’un réseau organisé qui utilise des jeunes personnes vulnérables pour faire passer de la drogue et a rappelé que la jeune femme avait avoué avoir déjà transporté de la drogue de Paris à Maurice trois mois avant son arrestation à Maurice.

Le juge a toutefois pris en considération le jeune âge de l’ accusée et le fait qu’elle a plaidé coupable lors du procès avant de prononcer la sentence.

Outre la peine de 17 ans de prison, la jeune française a également écopé d’une amende de 100.000 roupies mauriciennes ( environ 3.200 USD).

Deborah Dangla est le deuxième Français condamné pour trafic de drogue depuis le début de l`année.

Le 7 mars, Tomas Carlos Pedraza a été condamné à 14 ans de prison pour importation de Subutex.

Firmin Teko Agbo

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement