pub
Politique

Couverture sécuritaire du Togo : Yark Damehame propose des plans

Advertisement

Les violences faites sur les populations deviennent de plus en plus banales en dépit du dévouement de certains agents de police. Un plan vient d’être concocté par le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehame pour contrer l’agression des civiles. Il consiste en le déploiement de la police nationale réorganisée. L’information a été portée à la connaissance de l’opinion à travers à une conférence de presse tenue le vendredi 15 mars à Lomé.

Depuis un certain temps, il se lit dans les discours officiels la volonté de rapprocher les services de sécurité des populations. Objectif, permettre aux populations d’avoir recours le plus rapidement possible aux forces de police et de gendarmerie. Ainsi, la ville de Lomé, selon le plan du ministre, est organisée en 9 commissariats d’arrondissement de police en plus du commissariat central. Il est aussi mis en service un numéro d’urgence, 115. L’intérieur du pays n’est pas oublié.

« A compter du 15 mars 2013, aussi bien à Lomé que dans toutes les préfectures, il est possible de joindre en cas d’urgence la police ou la gendarmerie en composant le numéro 115 à partir des réseaux Togocell et Moov puis bientôt d’un téléphone fixe ou Illico  », lit dans la déclaration liminaire de la conférence de presse. 

Les anciens numéros des « Araignées » à savoir 117 et 172 sont toujours en service de même que ceux des commissariats et des brigades de gendarmerie des chefs lieu des préfectures. Pour terminer, le ministre Yark Damehame « invite les uns et les autres de s’abstenir de tout usage abusif des numéros d’urgence ainsi mis à leur à leur disposition ».

Ametbao

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

Advertisement