Advertisement
Sport

CAN et le prélèvement des coquettes sommes : La nécessité pour les sociétés des téléphonies mobiles de rendre compte

Advertisement

 La vingt neuvième édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) est rentrée dans l’histoire depuis 10 février dernier avec le sacre des Supers Eagles du Nigeria. Mais au Togo, la compétition panafricaine n’a pris fin que le 6 mars 2013. Pour cause, les trois sociétés de téléphonie mobile Togo cellulaire et Moov ont institué, au lendemain de l’élimination, des prélèvements de 5F TTC sur chaque appel émis par leurs abonnés respectifs sans concertation. Et ce depuis 5 février jusqu’au 6 mars.

Selon des sources concordantes, ce sont des dizaines de milliards que ces sociétés ont brassé durant tout le temps qu’a duré la retenue. D’autres sont allés jusqu’à dire que les caisses de l’Etat étant vides, les sommes prélevées serviront à financer les élections législatives. Info ou intox ? On ne saurait situer l’opinion pour le moment.

Officiellement, ces sommes vont servir à financer la participation des Eperviers à la CAN en Afrique du Sud. Alors même qu’un comité de mobilisation est mis en place pour s’occuper de ce volet. D’ailleurs, il a mobilisé des sommes considérables dont l’utilisation en Afrique suscite encore de l’émoi. C’est la raison pour laquelle les personnalités habilitées peinent à faire le bilan de la somme collectée et de son utilisation. Pour la même compétition, un arrêté interministériel pris a institué des taxes et impôts sur les containers au Port Autonome de Lomé et ce jusqu’en juin prochain. Irrévérencieux n’est pas ?

Ces sociétés de téléphonie mobile ont-elles organisé une escroquerie nationale comme certains le concluent ? Cette interrogation a tout son sens dans le contexte actuel du Togo. Ne disposant pas d’autres armes que de dénoncer, l’opinion exige au moins qu’on leur rende compte de la somme brassée durant ce temps. Et c’est le moins qu’elle puisse réclamer étant donné que l’Association togolaise des consommateurs qui a osé s’en est sortie avec 500 millions à payer à ces sociétés pour dédommagement.

Ametbao

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement