pub
Sport

CAN 2013 : L’essentiel à retenir sur la phase de matchs de poule

Advertisement

« Un premier tour fermé mais plein de rebondissements », c’est le titre d’un article écrit par un confrère qui a passé au pagne fin toutes les équipes qui ont participé au premier tour de la CAN. Les confrères de Rfi ont fait une analyse sur les rencontres du premier. C’est une analyse fort intéressante qui met en exergue les déceptions, les rebondissements… Nous l’avons jugée pertinente pour vous les internautes de Togoportail. A lire coûte que coûte !

 

La phase de poules de la CAN 2013 s’est achevée ce 30 janvier avec les qualifications de sept pays ouest-africains sur huit en quarts de finale. Ce premier tour a été peu prolifique avec 49 buts inscrits, mais plein de suspense et de rebondissements avec…

 

Un premier tour fermé mais plein de rebondissements

La phase de poules de la CAN 2013 s’est achevée ce 30 janvier avec les qualifications de sept pays ouest-africains sur huit en quarts de finale. Ce premier tour a été peu prolifique avec 49 buts inscrits, mais plein de suspenses et de rebondissements avec les éliminations de la Zambie, tenante du titre, des équipes du Maghreb, et la qualification du Cap-Vert. Bilan. La phase de groupes de la CAN 2013 s’est achevée sur une surprise : la toute première qualification du Togo pour les quarts de finale d’une Coupe d’Afrique des nations. Les Togolais sont venus rejoindre un contingent record d’équipes ouest-africaines : sept pays de la sous-région intègrent le top 8 africain. Du jamais vu.

 

Un premier tour fermé

Côté spectacle, le rare public sud-africain présent dans les tribunes, n’a pas été gâté avec seulement 49 buts inscrits. Pour trouver pire, il faut remonter à la CAN 2002 au Mali et ses 36 buts. Cette CAN 2013 a démarré sur de mauvaises bases avec deux matches nul 0-0, du jamais vu également.

Les équipes qui ont joué l’offensive, comme la RDC et l’Ethiopie, n’ont pas été récompensées. Seuls la Côte d’Ivoire, 7 buts inscrits, et le Ghana, 6, ont été efficaces en attaque. Mais est-ce vraiment une surprise puisqu’il s’agit des deux favoris de la compétition ?

 

Un champion et des Maghrébins largués

Le tenant du titre, la Zambie, et les équipes du Maghreb, principaux outsiders, ont pris la porte prématurément. Les Zambiens n’ont pas survécu à trois matches nul, tout comme les Marocains. Les champions d’Afrique en titre n’ont pas fait illusion après une qualification pour la phase finale déjà très laborieuse face à l’Ouganda. L’Algérie de Vahid Halilhodzic a déçu ses supporters mais elle manquait d’expérience et a eu le malheur d’évoluer dans une poule très relevée avec la Côte d’Ivoire, la Tunisie et le Togo. Les Tunisiens pouvaient espérer mieux, pour leur onzième CAN de suite.

 

Une surprise nommée Cap-Vert

La principale surprise de ce premier tour est la qualification du Cap-Vert, dont c’est pourtant la première participation à une CAN. Les Requins bleus ne cessent de déjouer les pronostics après s’être déjà qualifiés pour la CAN 2013 aux dépens du Cameroun. Autre fait marquant : le premier point décroché par le Niger lors d’une phase finale.

 

Du suspense et des rebondissements

Le gros point positif de cette phase de poules aura été son suspense et ses rebondissements. Seule la Côte d’Ivoire était déjà qualifiée et l’Algérie éliminée avant la troisième et dernière journée. Tout restait à faire dans les autres groupes. La lutte finale dans le groupe A entre l’Afrique du Sud, l’Angola, le Cap-Vert et le Maroc aura été particulièrement épique avec cinq buts inscrits durant les 25 dernières minutes d’Afrique du Sud-Maroc et d’Angola-Cap-Vert. Cette CAN 2013 offre donc des scénarios passionnants à défaut d’offrir un football de très haut niveau.

 

AMETBAO avec rfi

Advertisement