pub
Interface PUB

CAN 2013 en Afrique du Sud : Le week-end des quarts de finale

Advertisement

Le deuxième tour de la 29ème Coupe d’Afrique des Nations se joue ce week-end. Les quarts de finale Ghana-Cap Vert et Afrique du Sud-Mali se déroulent ce samedi alors que dimanche, ce sont les confrontations Côte d’Ivoire-Nigéria et Burkina Faso-Togo qui sont programmées.

 

Pour la première fois dans l’histoire de la CAN, sept des huit équipes qualifiées en quarts de finale viennent de la CEDEAO. Jamais une sous-région n’avait dominé aussi outrageusement une phase finale de Coupe d’Afrique des nations. Qui a invité l’Afrique du Sud à participer à la Coupe de l’Ufoa ? La boutade risque de faire fureur au sein de l’Union des fédérations ouest-africaines de football. Pour la première fois dans l’histoire de la CAN, sept pays d’une même sous-région figurent dans le top 8 africain… Le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Mali, le Nigeria, le Togo.

 

Une domination aussi outrageuse qu’inédite. En 1994, en Tunisie, cinq équipes d’Afrique de l’Ouest avaient déjà atteint les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations, précédent record.
 

Après l’échec des pays maghrébins et l’élimination de la Zambie championne en titre, les équipes de l’Afrique de l’Ouest dominent le second tour : le Ghana, le Togo, le Mali, le Cap vert, le Nigéria, la Côte d’Ivoire contre un pays de l’Afrique australe, l’Afrique du Sud. « L’Afrique de l’Ouest a de bons joueurs, elle a beaucoup progressé aussi », souligne Joseph-Antoine Bell avant d’ajouter que : « Je ne pense pas qu’il y ait un football d’Afrique de l’Ouest. Il y a en revanche le matériau de base qui est le footballeur ».

 

Les quarts de finale

 

Les joueurs des Black Stars du Ghana dans la CAN montent en puissance. Après une entame timide soldée par un nul 2-2 contre la RDC alors qu’ils menaient par deux buts contre zéro, les coéquipiers d’Asamoah Gyan ont commencé depuis mercredi au terrain de Nelson Mandela Metropolitan University des séances de répétition de tirs au but et ce en avance de leur match de quarts de finale le samedi 2 février contre les Requins Bleus du Cap Vert, à la Coupe d’Afrique des Nations, CAN 2013. Contre l’équipe cap verdienne, la tâche ne sera pas facile et les Ghanéenne en sont conscientes. Du côté des coéquipiers de Ryan Mendes, l’appétit vient en mangeant. Leurs prestations depuis le début de cette compétition montrent qu’ils sont capables de rivaliser avec les Blacks Stars. C’est une rencontre qui sera ouverte même si sur le papier, le Ghana est au dessus de la mêlée. Confirmation ou infirmation ce samedi. Veille de 1/4 du Cap Vert à la Lucio Antunes, entraîneur des requins Bleus de Cap vert qui se réclame de l’amitié de José Mourinho serait répondre aux équations de Kwessi Appiah. Les Requins bleus qui ne cessent de déjouer les pronostics après s’être déjà qualifiés pour la CAN 2013 aux dépens du Cameroun ont des arguments solides à faire valoir devant l’expérience des Ghanéens. Mais attention, les matches se jouent mais ne se ressemblent guère.

La rencontre Afrique du Sud-Mali sera aussi déterminante. Cette rencontre est le remake du février 2002 au Stade Abdoulaye Makoro Sissoko de Kayes, au compte des quarts de finale de la CAN 2002 au Mali grâce aux buts de Bassala Touré et de Dramane Coulibaly. L’histoire se répétera-t-elle plus d’une décennie ? Nul ne saurait le dire. Par contre, il fat rappeler tout de même que ce le duel de ce samedi à Durban entre l’Afrique du Sud et le Mali, est le scenario de 2002 en ce sens qu’en cette année là, , les Aigles avaient évolué devant leur public alors que demain, ce sont les Sud-Africains qui joueront devant leurs supporters. Pourront-ils supporter la pression du Stade Moses Mabhida de Durban avec ses 56 296 places ? De toute façon, les Aigles, à l’image de leur capitaine Seydou Kéita, sont conscients de l’enjeu qui les attend : « Ce ne sera pas facile parce qu’on va rencontrer le pays organisateur. Il y a onze ans, on était dans la position des Sud-Africains. On n’a pas peur des Sud-Africains. La pression sera sur leurs épaules. On va jouer notre football comme on l’a fait contre la RD Congo », a déclaré l’ancien barcelonais Seydou Kéita.

BTD_VISUEL-16.png

 

 

 

 

 

 

Les deux autres quarts de finales se jouent dimanche. Le match Côte d’Ivoire-Nigeria à Rustenburg pour le choc de ces quarts de finale. Une confrontation à vous couper le souffle ! Jouer le Nigéria est toujours difficile pour les Eléphants. La Côte d’Ivoire, avec son armada part favoris dans cette opposition. Mais au regard des rencontres passées entre Eléphants et Super Eagles surtout dans la CAN, l’on peut dire que c’est un match difficile que Didier Drogba et ses coéquipiers vont devoir livrer le 3 février. La dernière opposition entre la Côte d’Ivoire et le Nigéria, à une Can, remonte en 2008, au Ghana, en match de poule. « C’est à l’arraché que les pachydermes sont arrivés à bout des Super Eagles (1-0). Grâce à une réalisation de l’attaquant de Chelsea, Salomon Kalou. Deux ans en arrière, c’est sur un score étriqué que les Eléphants ont pu s’imposer face au Nigéria. C’est un but de Didier Drogba, en demi-finale de la Can 2006, en Egypte, qui a permis à la Côte d’Ivoire d’arracher son ticket pour la finale. Bien avant, en 1994, en Tunisie, la Côte d’Ivoire perdait, aux tirs au but, le trophée continental (obtenu en 1992 au Sénégal) face aux Super Eagles. Temps réglementaire (2-2). A la Can 1990, en Algérie, sur une réalisation de feu Rashidi Yekini, en match de poule, le Nigéria va empêcher les Eléphants d’aller au second tour. En 1980, les Super Eagles qui ont remporté cette Can, ont été tenus en échec, à domicile, par les Eléphants. Des statistiques qui montrent bien que le vainqueur d’une opposition Côte d’Ivoire-Nigeria n’est jamais connu d’avance. Les poulains de Sabri Lamouchi sont certes favoris dans cette rencontre mais doivent sortir leurs tripes afin de se qualifier pour les demi-finales. Parce qu’il s’agit là d’une opposition Côte d’Ivoire-Nigéria qui, à la lumière des matchs précédents en Coupe d’Afrique des Nations, est toujours âprement disputée. Ce n’est pas la grande équipe des Super Eagles de l’époque avec des joueurs comme Samson Siasia, Sunday Oliseh, Amokachi Daniel, George Finidi, Jay Jay Okocha, etc. mais le Nigéria, qui reste une Nation de football, a sur le plan collectif gardé son jeu », a écrit un confrère qui connait bien les équipes. Un football athlétique et physique, appuyé de technicité. Les Super Eagles au cours de ces trois matches de poule ont montré une bonne disposition tactique. Cette sélection homogène qui tourne autour du milieu de terrain de Chelsea FC (Angleterre), John Obi Mikel, a arraché son ticket pour le second tour de la Can 2013, dans un groupe où s’y trouvait les Chipolopolos de la Zambie (champions en titre et éliminés de la compétition). Outre cela, l’entraîneur de la sélection nigériane connaît bien le football ivoirien. Stephan Keshi a joué au Stade d’Abidjan (en 1985) et à l’Africa Sports (en 1986). Tout ceci pour dire que l’opposition entre le Nigéria et la Côte d’ivoire ne sera pas un match de gala pour les pachydermes. Contrairement aux Super Eagles, le groupe de Sabri Lamouchi dispose des individualités (Gervinho, Yaya Touré, …) qui peuvent faire la différence à tout moment. Toutefois, il va falloir gagner la bataille sur le plan tactique et arriver à dompter le football athlétique et physique des Nigérians.

 

Le dernier quart de finale oppose les Burkinabé aux Togolais. C’est aussi une rencontre intéressante de tout point de vue. C’est donc à une rencontre choc de l’Ouest-africain que les téléspectateurs et les supporters vont assister assistera. Deux équipes qui ont des styles similaires et des attaquants capables de faire la différence à tout moment dans un match. Emmanuel Adebayor, fer de lance de l’attaque des Eperviers du Togo, peut être décisif à n’importe quel instant d’une rencontre. Les hommes intègres entendent se retrouver en demi-finale de la CAN comme en 1998 quand ils jouaient à domicile. L’enjeu est de taille pour les deux équipes qui ne sont entendues à ce niveau de la compétition. « Les Eperviers qui sont pour la première fois, en quarts de finale, veulent aller plus loin. Ça sera un grand coup historique si Adebayor et ses coéquipiers franchissent l’étape des demi-finales. Les joueurs togolais entendent se transcender pour réussir ce pari. Burkina Faso-Togo, une rencontre qui promet » conclut un confrère.

 

En somme, on risque d’avoir une finale cent pour cent ouest africaine comme en 1992 entre le Ghana et la Côte d’Ivoire. En l’espèce, bon nombre de Togolais souhaitent que les Eperviers puissent jouer la finale ; mais pour cela, il faut passer d’abord le cap burkinabé et celui probablement du Ghana en demi-finale.

 
 
Ce papier sur la CAN 2013 vous est proposé grâce au soutien de la Banque Togolaise de développement (BTD). Ouvrez vos comptes à la BTD pour bénéficier de nombreux avantages et facilités dans vos opérations bancaires. Entre autres l’utilisation de carte bancaire, VISA ou GIM, vous offrant la possibilité d’opérer librement et en toute sécurité 7J/7 et 24H/24. Il vous est offert également d’autres produits et services par la BTD notamment des comptes chèque, courant, des comptes d’épargne et de dépôts à termes. La BTD dispose des concours bancaires aux particuliers, entre autres Prêt Personnel, Prêt Immobilier, Prêt Scolaire, Prêt Spécial, Prêt Début Carrière, crédit Epargne Personnel…
 
 
 
 
BTD_PLUD-16.png

Consultez la page http://www.btd.tg/pour en savoir plus sur les offres de la Banque Togolaise de Développement (BTD).

La BTD, La Banque qui vous suit partout dans le monde !!!

La BTD, la Banque à vos cotés, à côté de vous !!!

 

 
Ametbao
 
 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Affiche_BTD-9.png
Advertisement