pub
Politique

TOGO/ Arrestation de président d’OBUTS : Gerry Taama et Eric Dupuy appellent à la vigilance sur ce dossier

Advertisement

Quelques jours après la levée de l’immunité parlementaire et l’arrestation de l’ancien président de l’Assemblée nationale Agbéyomé Kodjo, le dossier ne cesse de défrayer la chronique. Partis politiques, Journalistes, taximen et plusieurs togolais ne cessent d’en parler. Le Nouvel Engagement Togolais (NET) et l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), tous ces partis politiques de l’opposition ont réagi sur le dossier hier Jeudi sur les ondes de la radio Légende Fm.

 

Selon l’ancien officier des Forces Armées Togolaises et président du NET, M. Gerry Taama, « On a l’impression que les enquêtes sont orientées dans un camp. Dans cette affaire, rien n’empêche d’autres entités de se porter partie civile. Nous sommes tous des justiciables et égaux devant la loi. Cette levée de l’immunité permet à Agbéyomé de prouver son innocence. (…). Dans ce dossier, à mon sens, il faut faire beaucoup plus de doigté pour éviter la chasse aux sorcières. Il faut faire preuve de vigilance sur ce dossier ». Et à M. Eric Dupuy le chargé de la communication de l’Alliance Nationale pour le Changement, d’ajouter, « Je condamne l’arrestation de Gérard Adja. Je trouve scandaleux la manière dont l’immunité d’Agbéyomé a été levée. Nous demandons à ce que Adja et Agbéyomé soient libérés ».

 

Il faut noter que le Collectif Sauvons le Togo a condamné cette arrestation et a demandé que ces derniers soient libérés purement et simplement. Doit-on maintenir cette piste ou l’exclure de la procédure ? La prudence est conseillée.

 

Emmanuel Vitus

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement