pub
Politique

Réunion de crise ce samedi à la Présidence de la République, Faure Gnassingbé siffle la fin de la récréation aux malfaiteurs

Advertisement

Quelques heures après l’incendie du grand marché d’Adawlato ce samedi, le Président  de la République et les Chefs suprêmes de l’armée ont tenu une réunion de crise pour élucider les causes du drame et prévenir de prochaines actes de telle envergure dans le pays. Une réunion qui renvoie à nouveau l’armée à sa noble mission de protection des personnes et des biens en ces périodes où tout le pays baigne dans un chagrin. 

 

« Les forces de sécurité poursuivront  leur mission classique de protection des personnes et des biens. Toutefois et compte tenu de la situation, elles seront   épaulées dans leur mission par les forces de défense qui mèneront désormais des patrouilles nocturnes pour mieux prévenir tout acte pouvant porter atteinte à la sécurité des personnes et des biens »  souligne le communiqué qui a soldé la fin de la rencontre.

 

Lire le communiqué du Gouvernement

Suite à la série d’incendies qui ont ravagé dans des circonstances similaires et en l’espace de quelques jours seulement, les marchés de Lomé et de Kara, le Président de la République a tenu ce jour, 12 janvier 2013, une réunion de crise avec les hauts responsables des forces de sécurité et de défense.

Au terme de cette rencontre, les forces de sécurité et de défense ont arrêté un mode d’opération en vue renforcer la protection des personnes, des biens et des édifices publics sur toute l’étendue du territoire national.

A cet effet, les forces de sécurité poursuivront  leur mission classique de protection des personnes et des biens. Toutefois et compte tenu de la situation, elles seront   épaulées dans leur mission par les forces de défense qui mèneront désormais des patrouilles nocturnes pour mieux prévenir tout acte pouvant porter atteinte à la sécurité des personnes et des biens. 

L’appui des forces de défense interviendra dans le respect des textes et en présence des officiers de police et de gendarmerie.

Afin de mener à bien cette mission dans l’intérêt de tous, il est instamment demandé à toutes les citoyennes et à tous les citoyens  d’apporter leur pleine et entière coopération en dénonçant tout individu ou tout acte suspect et en apportant leur concours à la force publique en cas de nécessité.

Une commission d’enquête, composée d’officiers de police et de gendarmerie est mise en place sous l’autorité du Procureur pour faire toute la lumière sur les drames que notre pays vient de subir.

Fait à Lomé le 12 janvier 2013

Le Gouvernement

 

Advertisement