pub
International

Ghana : Contentieux électoral 2012 : Pouvoir et opposition en justice

Advertisement

La Cour Suprême ghanéenne se penche ce jeudi à Accra sur la demande du NDC, le parti au pouvoir,  de se joindre à la requête de l’opposition NPP qui conteste la validité des résultats de la présidentielle 2012 proclamés par la Commission Electorale.

 

Le NPP qui a allégué des soupçons de fraudes pendant le vote, s’est opposé contre l’auto saisine du NDC. Mais le demandeur déclare avoir un intérêt dans ce procès et l’écarter, reviendrait à créer des dommages substantiels à ses intérêts.

 

En complément, le NDC a déposé ce mercredi devant la Haute Cour un affidavit supplémentaire au nom de Johnson Asiedu Nketiah, le secrétaire général du parti que «Le refus au demandeur la possibilité de se joindre de façon à être entendu dans ce contentieux électorale serait une négation des droits constitutionnels du requérant ».

 

Pour cette affaire, le NPP a assigné en justice la Commission Electorale et le Président élu John Mahama. Ces deux accusés ont déjà répondu à la convocation avec leur droit de réponse.

Reste à la Cour Suprême après examen de la demande du NDC et de la forme, d’entamer le fond de l’affaire, laquelle confirmera ou informera légalement l’élection du Président John Mahama.

 

CA

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

 

Advertisement