pub
Sport

CAN/Groupe C : L’Ethiopie tient la dragée haute à la Zambie

Advertisement

À la 17e minute, Getaneh profite d’une grosse mésentente entre Himoonde et Sunzu pour placer une frappe qui va frôler la transversale du but des Chipolopolo. L’ouverture du score n’était pas loin!

 

La menace s’est rapprochée encore un peu plus à la 23e minute, quand Chisamba Lungu fauche Salahdin dans la surface. Pénalty ! L’attaquant éthiopien décide alors de se faire justice lui-même. Mal lui en a pris, car le gardien zambien Mweene parvient à détourner sa tentative.

 

Les Walyas jouent sans complexe et s’engagent sans retenue. Il aurait toutefois fallu que le gardien Jemal en ait un peu plus! Auteur d’une sortie dangereuse sur Chisamba, il est logiquement expulsé par l’arbitre à la demi-heure de jeu. Une décision qui fit gronder le Mbombela Stadium et les nombreux supporters éthiopiens qui jetèrent alors de rage leurs vuvuzelas sur la pelouse…

 

Après une interruption de plus de cinq minutes, le jeu reprend ses droits. L’Éthiopie évolue alors en infériorité numérique. Les Zambiens, malmenés jusqu’à présent, n’en demandaient pas tant. Et dans les arrêts de jeu de cette première période, Mbesuma ouvre le score au terme d’un enchaînement splendide (1-0, 45e+3). On se dit alors que la seconde période va s’apparenter à un calvaire pour l’Éthiopie menée au score et qui joue à 10. Il n’en sera rien! Tout juste entré en jeu, Addis est à l’origine de l’égalisation. Lancé en profondeur par son coéquipier, Salahdin dévie pour son capitaine Girma qui, avec l’aide du poteau, trompe dans une ambiance indescriptible Mweene (1-1, 64e).

 

Plus rien ne sera marqué dans cette rencontre qui voit donc le tenant du titre commencer doucement sa compétition. L’entraîneur des Chipolopolo, Hervé Renard, souhaitait une victoire. Il devra encore patienter un peu !       

 

Dans la seconde rencontre dans le même groupe, le Nigeria fait difficilement le match nul contre le Burkina Faso un but partout.

Un match nul qui laisse encore des marges de manœuvres à toutes les quatre équipes qui composent ce groupe. Il faut rappeler que les Nigérians ont joué la plus grande partie de la deuxième mi-temps à dix contre onze car le défenseur Ambroise a été expulsé.

 

AMETBAO (rfi.fr)

Advertisement