pub
Interface PUB

Autopsie d’une dernière journée de match de poule à la CAN 2013 : Les Eperviers rejoignent les Eléphants et vont en quart de finale

Advertisement

Pour la dernière journée de match de poule dans le Groupe D, les Eperviers du Togo et les Eléphants de la Côte d’Ivoire se voient qualifiés pour les 1/4 de finale de la compétition éliminant respectivement la Tunisie et l’Algérie. Une qualification historique pour les premiers qui n’ont jamais eu le privilège d’accéder à ce stade de la compétition. 

 

Au stade Royal Bafokeng Stadium à Rustenburg Rusteburg et sur la pelouse du Mbombela Stadium de Nelspruit se livraient ce mercredi 30 janvier respectivement deux matchs dont la première affiche donnait une Côte d’Ivoire-Algérie et la seconde offrait une Togo-Tunisie très attendue. Deux matchs qui se jouaient au même moment mais avec des enjeux différents.

 

Pour la première affiche, la Côte d’Ivoire déjà qualifiée pour son 1/4 de finale n’avait besoin que d’un match nul pour se positionner à la tête de ce groupe et éviter le second du Groupe C au prochain match. Quant à l’Algérie déjà éliminée de la compétition, elle n’avait besoin que d’une victoire face à une équipe déjà qualifiée pour sauver l’honneur. Aussi, le jeu s’est-il déroulé sans risque, sans retenue de la part des deux équipes qui très tôt en début de match vont dérouler leur rouleau compresseur et jour sans complexité.

 

Le résultat du match de 2 buts partout en dit long sur une rencontre alléchante, spectaculaire qui a offert tout son lot de démonstration de talents. Sans stress évident, Didier Drogba qui n’a pas encore inscrit le moindre but depuis le depuis de cette compétition a finalement eu l’occasion de marquer son premier but. D’ailleurs l’unique buteur de la journée du coté des Elpéhants. Le second but ivoirien est de l’Algérien Djamel Mesbah qui a marqué contre son camp.

 

Pourtant c’est l’Algérie qui ouvrira le score à la 64e min, une réalisation de Sofiane Feghouli qui sera suivi par Hilal Soudani qui portera le score à 2 buts à 0 à la 70e min. A 2 buts à 0, les Algériens croyaient réaliser l’essentiel quand le but de Didier Drogba qui de la tête sur une passe d’Arthur Boka, battra Mbolhi. Une belle rencontre sans tension, ni de duel sans merci.

 

Ce qui n’est pas le cas dans l’autre match de la seconde affiche beaucoup plus important pour les deux équipes en confrontation. Et c’est à raison, chacune a encore sa chance de se qualifier pour la suite de la compétition. Mais l’équipe défaitiste doit rentrer au bercail. Ce que la Tunisie n’a pas fait sans se batailler durement et acharnement.

 

Ayant en face d’elle une adversaire qui est en avance au regard de différence de but (Togo +1/ Tunisie -2), la Tunisie savait sa partie difficile face à un Togo qui a axé son jeu sur un système défensif. Sur le terrain, cette appréhension va se confirmer. Malgré son entrée dans la partie avec un pressing assez haut sur l’air de jeu basé sur une défense à trois annonciatrice des intentions offensives de l’équipe, les Aigles de Carthage auront du mal à pénétrer la défense des Eperviers bâtie sur une muraille à deux remparts ficelée par Didier Six, fin technicien Français.

Après les 10 première minutes de jeu, les Tunisiens contenus dans la moitié du terrain par un milieu très compact et un Adébayor en embuscade, vont être surpris au cours de l’une de leur remontée à porter le danger vers le camp adverse. Une contre attaque des hommes de Didier Six va faire mouche à la 13e min. En effet, après une relance de jeu par Adébayor qui va se défaire de la défense tunisienne, il va servir Serge Gakpé. Ce dernier n’en demandait pas mieux pour ouvrir le score sur une frappe croisée qui laissa impuissant Ben Cherifia, le portier Tunisien.

A 1 but à 0, le duel va se durcir avec les réelles intentions de la Tunisie de revenir au score. Cela leur portera chance à la 30e min sur un penalty douteux sifflé suite à une bousculade légère de Nbombé Daré sur Hichri. Le penalty transformé en but par Mouelhi va remettre les pendules à l’heure. Ce penalty peu convainquant va être le début d’une partie quelque hachée surtout à la seconde mi-temps, conséquence d’un arbitrage à polémique.

 

En effet à la seconde partie, les deux équipes vont se donner sans retenue avec des velléités offensives à outrance de la part des Aigles de Carthage et des contres de la défense renforcée de la part des Eperviers. Et tous les coups sont bons, surtout de la part des Tunisiens qui vont se servir de la largesse ou des ratées d’un arbitrage quelque peu défecteux. Devant un Togo devenu de plus en plus insurmontable, les Aigles de Carthages vont jouer aux plus malins.

Ainsi des fautes de mains non sifflées, des simulations de fautes dans les surface de réparation, des hors jeux non sanctionnés, des cartons jaunes distribués à volonté sans justification, les Aigles de Carthages vont en profiter mais c’est sans succès. Même le penalty imaginaire accordé aux Tunisiens ne trouvera point les chemins de filets d’Agassa Kossi très impérial dans ses derniers arrêts et qui sans eux, les protégés de Sami Trabelsi auraient corsé l’addition et faire plier le match.

 

Mais en vain, les coéquipiers d’un Adébayor très combatif et combattant ont su gérer la partie avec beaucoup de détermination et de sérénité en maintenant le pressing jusqu’à la fin de la partie, offrant ainsi une première qualification au Togo au 1/4 de finale d’une CAN.

 

Une exceptionnelle et atypique dernière journée de match de poule de cette 29è CAN qui a vu l’élimination des trois pays magrébins participant à la compétition. Des tickets sont ainsi offerts à huit (8) pays de l’Afrique de l’Ouest pour poursuivre la belle aventure dans cette prestigieuse compétition qui n’a pas encore fini de nous réserver son lot de surprises et de victoires. Tout simplement une CAN qui déjoue les pronostics.

 

Billet de Togoportail

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement