pub
International

Algérie: Le Front National de Libération national perd aux communales

Advertisement

Le Front de Libération nationale vient de perdre bon nombre de communes qui lui étaient promises. Pourtant, il avait remporté les locales. Un tour de passe-passe signé des autres partis algériens.

 

« Partout ailleurs, gagner une élection signifie que l’on a remporté le scrutin. Pas en Algerie », lâche, désabusé, ce vieux militant du Front de Libération Nationale (FLN, ex-parti unique) après les élections locales du 29 novembre et les senatoriales du 29 décembre. Aux premières, le FLN a recueilli plus de 2,2 millions de voix, soit près de 27 % des suffrages exprimés.

 

Une performance qui lui a permis de remporter 7 191 sièges sur les 25 000 mis en jeu. Un tour de force quand on sait que 52 partis étaient engagés dans la course. « Suffisant pour raisonnablement espérer atteindre notre objectif, note Abdelaziz Belkhadem, secrétaire général du parti, qui est de diriger 1 000 communes sur les 1 541 que compte le pays  ». Le résultat enregistré six mois auparavant par le FLN aux législatives de 2012 première élection post-Printemps arabe, a sans doute conforté les certitudes de Belkhadem. Mais l’esprit des réformes politiques engagées par le président, Abdelaziz Bouteflika, est passé par là.

 

Des 1 000 communes espérées, le FLN n’en a obtenu que 528. Comment un tel scénario a-t-il pu se produire ?

On donne trois explications à cette désillusion. La première est liée à la complexité du mode de désignation du président de l’Assemblée populaire communale (APC, mairie). La deuxième relève d’un phénomène totalement nouveau dans la pratique démocratique en Algérie, à savoir la volonté de l’ensemble de la classe politique de se liguer contre le « géant FLN » pour faire barrage à ses élus. Quant à la troisième explication, elle découle des problèmes internes du parti qui ont fait voler en éclats la discipline de vote de ses propres élus.

 

Firmin Teko-Agbo

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement