pub
Sport

Afrique du Sud-Maroc : Les Bafana Bafana à un pas des quarts de finale

Advertisement

L’équipe du Maroc doit battre celle d’Afrique du Sud, ce 27 janvier à Durban, ou compter sur un nul entre le Cap-Vert et l’Angola à Port Elizabeth, pour espérer se qualifier en quarts de finale de la CAN 2013. Les Lions de l’Atlas espèrent ainsi franchir un nouveau cap, à deux ans d’une CAN 2015 qu’ils vont accueillir.

 

« Capital, décisif, primordial… Je crois qu’on peut utiliser tous les termes. Face à l’Afrique du Sud, il va falloir gagner. » Le défenseur Ahmed Kantari sait ce qui attend l’équipe du Maroc face à la nation hôte de cette CAN 2013, ce 27 janvier à Durban. En jeu, il y a une qualification pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations.

 

Mieux vaut ne pas calculer

La sélection marocaine reste sur deux matches nuls dans le groupe A, avec un 0-0 face à l’Angola et 1-1 face au Cap-Vert. « On est dos au mur, souligne le capitaine Mehdi Benatia. On a absolument besoin d’une victoire contre l’Afrique du Sud. Ça ne va pas être facile devant 90 000 (sic) spectateurs ».

Un troisième score de parité peut toutefois suffire à qualifier les Lions de l’Atlas. A condition que l’Angola et le Cap-Vert fassent match nul à Port Elizabeth et marquent moins de buts que les Marocains et les Sud-Africains à Durban. En cas d’égalité parfaite entre le Maroc et le Cap-Vert, les Cap-Verdiens seraient pour le moment qualifiés au fair-play avec seulement trois cartons jaunes reçus contre six pour les Maghrébins…

Mais le sélectionneur Rachid Taoussi préfère ne pas penser à tous ces calculs hypothétiques : « Pour être certains de passer, il faut gagner. […] Vous avez vu lors de la Coupe du monde 1998 ? Le Maroc pouvait se qualifier mais la Norvège a battu le Brésil (et le Maroc a été éliminé, Ndlr). Là, on a notre destin en mains. »

 

Sans Belhanda et Hermach

Pour ce « huitième de finale », le Maroc va devoir se passer des services des milieux de terrain Younès Belhanda (suspendu) et Adil Hermach (blessé). Rachid Taoussi a par ailleurs annoncé en conférence de presse qu’il ne changerait pas spécialement sa tactique face au Bafana Bafana.

Mehdi Benatia sait de toutes les façons ce qu’il faut faire : « Il va falloir attaquer, tout tenter, mais sans se jeter non plus dans la gueule du loup. On a vu que l’équipe d’Afrique du Sud a de la qualité, que les Sud-Africains font mal en contre-attaque. Il va donc falloir être efficace devant le but, tout en faisant attention à ne pas en prendre un. Un match, c’est long. Mais même une victoire à la 90e minute nous irait bien. »

Les Lions de l’Atlas espèrent ainsi franchir le premier tour de la CAN pour la première fois depuis 2004. Ils se mettraient ainsi dans de meilleures dispositions à deux ans d’une Coupe d’Afrique des nations 2015 organisée à la maison.

 

AMETBAO (rfi.fr)

Advertisement