pub
Politique

50ème anniversaire de la disparition du président Sylvanus Olympio, un hommage mérité à été rendu à l’illustre disparu

Advertisement

50 ans après la disparition du premier président du Togo Sylvanus Olympio, un hommage lui a été rendu hier sur toute l’étendue du territoire. C’est dans la prière et le recueillement que les togolais ont commémoré la disparition du père de l’indépendance Sylvanus Olympio, tombé sous les balles des puchistes le 13 janvier 1963.

 

Dans la capitale togolaise la commémoration placée sous le signe du recueillement, a été marquée par des offices religieux sur l’esplanade du Palais des Congrès, en présence du chef de l’Etat, Faure Essozimna GNASSINGBE, le Premier ministre Ahoomey-Zunu, les membres du gouvernement, la famille du défunt, les chancelleries représentées au Togo, des responsables administratifs, religieux et traditionnels et une foule immense.

 

La prière musulmane avait ouvert le bal et sera suivie du culte œcuménique concélébré par Monseigneur Denis AMUZU-DZAKPA Archevêque de Lomé, le pasteur Mawuli AWANYO, Modérateur de l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo et le révérend pasteur DJAKOUTI Mitré président des Eglises des Assemblée de Dieu du Togo.

 

Il faut noter que pour la première fois dans l’histoire, l’on a pu remarquer la présence du Président de l’Union des Forces de changement (UFC), M. Gilchrist Olympio, fils du défunt aux côtés du président Faure GNASSINGBE, pour honorer la mémoire de l’illustre disparu. Un acte qui anime les débats depuis hier et qui donne le ton d’une cohésion sociale et démontre un signe de réconciliation des peuples Togolais.

 

Emmanuel Vitus AGBENONWOSSI

Togoportail, toute l’information à votre portée

Togoportail, site primé Meilleur Journal en ligne en 2012 au Togo

Advertisement