pub
Culture

Ouverture du Salon Internationale de la Mode et de l’Esthétique(SIME)

Advertisement

Une trentaine de jeunes créateurs de mode ont pris part ce matin à un séminaire de formation. Organisé par le SIME, il vise à renforcer les capacités de ces artistes.

 

Il était une trentaine de jeunes créateurs de mode, à prendre part ce matin au SIME. Avec tout un seul objectif : celui d’apprendre d’avantage. Assis tous autour d’une table rectangulaire, les jeunes créateurs très tendance, avaient les regards rivés vers la grande styliste togolaise, Ayanick.

 

Une icône en matière de mode au Togo. De pareilles occasions, on n’en trouve pas tous les jours. Alors pas question d’être discret face à la qualité des modules de formations proposés. Dans une ambiance d’école, les jeunes créateurs se sont laissés entrainés dans ce périple. Ils ont entre autre eu l’opportunité d’être édifiés sur les différents démarches qu’il faut suivre pour la création, la transformation et de développement en matière de mode.

SIME.jpg
 
 
 
 

Romuald, jeune créateur est satisfait de cette première phase de formation. Mais il souhaite que de telle initiative se perpétue avec des formateurs qualifiés comme Ayanick. C’est aussi la satisfaction pour les organisateurs, a lâché en substance Jean Paul Dimitri, président du comité d’organisation qui compte tout faire davantage pour les prochaines éditions.

 

Daniel ADDEH

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement