pub
Economie

Marlyne Roosalem la ministre Centrafricaine du commerce sur le site de la foire parle des potentialités de son pays dont le Togo peut bénéficier

Advertisement

La Centrafrique ouvre ses aux opérateurs économiques Togolais. Elle dispose des potentialités dont le Togo peut profiter. Sa ministre du Commerce et de l’Industrie Marlyne Roosalem l’a affirmé en fin de semaine dernière lors de la 10eme Foire Internationale de Lomé.

 

Le samedi 08 décembre dernier, la minsitre Centrafricaine du Commerce et de l’Industrie était en visite au Togo pour une rencontre avec son homologue du Togo pour approfondir les relations commerciales et d’affaires que leurs pays respectifs peuvent exploiter dans un esprit de partenariat gagnant-gagnant. Il a dans saisi l’occasion de déroulement de la 10ème Foire Internationale de Lomé pour effectuer une visite sur le site de la foire et apprécier le déroulement des activités commerciales de la foire.

 

Après avoir répondu présente aux côtés du M. Sam Bikassam et Kuéku-Bnaka Johnson à la conférence débat animée par Togo Télécom sur le stand de la foire ce samedi, la ministre Marlyne Roosalem est allée à la rencontre des opérateurs économiques et journalistes présents à la foire pour une séance d’échanges sur les opportunités qui s’offrent aux Togolais pour nouer des relations commerciales et d’affaires avec leurs homologues de la Centrafrique et vice-versa.

 

La Centrafrique est un pays post-conflit, nous avons une vision pour l’émergence a 2025. Nous sommes un pays forestier à vocation agricole. L’agriculture est à développer puisque nous avons des terres, des terres arables. 19 millions d’hectares de terres arables qui sont a mettre en valeur“, souligne la ministre du Commerce.

 

Elle ajoute que le domaine minier est aussi à prospecter puisque le diamant qui est des produits miniers de la République Centrafricaine a aussi d’autres minerais qui se sont rajoutés. Elle pense aussi que l’activité de la République est à développer en synergie dans un commerce intégré avec les pays frères et les pays d’Afrique.

 

Le Togo est bien connu pour son efficacité dans le commerce. Il partage une longue frontière avec l’océan, ce qui est une grande richesse. Le port Togolais est bon pour nous qui sommes pays enclavés. C’est un pays de transit” indique la ministre qui se demande pourquoi ne pas explorer toutes les possibilités qu’offre le Togo.

 

Mais pour l’heure, d’après la Centrafricaine, des discussions sont engagées entre le Ministère du Commerce de la Centrafrique et le Ministère du Commerce du Togo pour étudier toutes les possibilités de coopération.

 

Firmin Teko-Agbo

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement