pub
Société

Les Togolais et le 21 décembre 2012.

Advertisement

Selon le calendrier Maya, 21 décembre 2012 serait la fin du monde. Cette prophétie lugubre ne laisse personne indifférente. Au Togo comme un peu partout dans le monde, le sentiment de peur ne cesse de grandir. Comment les Togolais s’apprêtent-ils à vivre cet événement fatidique et “apocalyptique” ? Reportage.

 

Pour Franck, le compte à rebours a commencé depuis le 1er décembre dernier. Il pense que la fin du monde c’est pour le 21 décembre 2012, donc dans quelques jours. Depuis lors il ne fait plus rien. Il a mis tous ses projets en veilleuse. Drapé dans un t-shirt et dans un jeans, il est assis sous un arbre. Il discute avec des jeunes de son âge, qui sont pour la plupart étudiants. Il a envisagé après sa formation d’infographe de lancer sa propre structure. Aujourd’hui, sa formation terminée, cela ne presse plus. « Il faut d’abord être sûr que la fin du monde n’aura pas lieu avant que je puisse penser affaire. Actuellement je suis en train de faire tout ce que je n’ai pas eu l’opportunité de faire. » Explique t-il avec un brin d’humour.

 

C’est aussi le cas de Juliette coiffeuse de formation. Elle comparativement à Franck, a une peur bleue. « J’entends les gens parler, tous jours, de la fin du monde. Franchement je me suis tellement posée de question par rapport à celle-ci. Mais ceux qui m’en ont parlé sont incapables de me dire qu’est ce qui sera la cause de cette fin. J’ai vraiment peur de mourir si jeune » laisse t- elle entendre la voix entre coupée. Comme elle, ils sont nombreux, ces togolais, à craindre cette supposée fin du monde. Aussi drôle que cela puisse paraître, d’aucuns pensent que le gouvernement togolais devrait prévenir cette situation comme c’est le cas aux Etats Unis, où, des particuliers ont, à force de parler de cette fin du monde, réussi à créer un véritable business. Ceci en construisant des bunkers. Lesquels sont vendus à un prix d’or. Contrairement aux Américains, les togolais ne songent pas à construire des bunkers. Pour eux l’idée d’en construire est stupide. Parce que si la fin du monde aurait vraiment lieu ce 21 décembre nous devrons tous mourir.

 

 Les pessimistes

 Ils sont également nombreux les détracteurs de cette prophétie. Pour eux c’est une idée saugrenue de penser que le prendra fin dans quelques jours. « Ne faudrait-il pas être fou pour penser que le monde va prendre fin le 21 décembre 2012 ? » S’interroge Monsieur Malik, commerçant malien, au marché des arts de Lomé « Est ce qu’ils savent comment et quand le monde a été créé pour avancer de tels arguments ?en tout cas moi je ne crois pas en ces histoires. » Poursuit-il très en colère.son argument est également partagé par beaucoup de croyants. Beaucoup d’entre eux se référent aux Ecritures Saintes pour appuyer leurs arguments. « Où est il écrit dans la bible que la fin du monde aura lieu le 21 décembre 2012 ?la bible nous fait comprendre que Jésus reviendra une seconde fois. Personne ne sait l’heure et le moment alors pour moi tout ce qui se dit à propos de cette fin du monde je n’y crois pas », s’interroge très indigné Raphaël, fidèle des Eglises des Assemblées de Dieu. Toutefois Raphaël pense que cela ne va pas tarder à venir vu que le monde va de plus en plus mal. Toutes les prédictions dans la bible sont entrain de se réaliser.

 

Daniel ADDEH

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement