pub
Sport

La FTF dans la tourmente : le groupe des démissionnaires s’agrandit

Advertisement

Après Adébayor c’est maintenant au tour de Salifou Moustapha, Komlan Amewou, Gafar Mamah et Agassa kossi de claquer la porte de la sélection nationale.


C’est le dernier match amical des éperviers, contre le Maroc, qui a mis la poudre au feu. D’aucuns croyait qu’après la qualification obtenue à la Pyrrhus, la sélection togolaise devrait gérer les affaires de manière professionnelle. C’est plutôt le contraire. L’international Togolais Emmanuel Adéboyor, a réussi son opération : celle de sauver l’équipe togolais d’un autre affront.

 

Plusieurs joueurs lui ont emboité le pas. C’est notamment le cas de Prince Ségbéfia sociétaire de l’AJ Auxerre (Ligue 2 France). Il a posté ce lundi  sur Facebook ceci: « On ne guérit pas un mal en le cachant. Il est tant de commencer à bien faire les choses dans le football togolais. Adébayor, je suis avec toi ». Son message a eu un effet domino. Komlan Amewou. Le joueur de Nîmes, autre pensionnaire de Ligue 2 française a immédiatement répondu à ce commentaire. Il a notamment commenté ledit message de son coéquipier Ségbéfia  en ces termes : (« True », « Moi aussi »).

Salifou Moustapha, pour sa part a confié, aussi sur Facebook que les joueurs rangés derrière Adebayor sont au nombre de 7. Gafar Mamah, le latéral droit du FC Dacia en Moldavie, est dans le lot. Kossi Agassa a également déjà rejoint le groupe des joueurs démissionnaires. Pendant ce temps c’est le mutisme à la Fédération Togolaise de Football.

 Daniel ADDEH

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement