pub
International

Ghana : La contestation de la présidentielle se déplace d’Accra vers Kumasi

Advertisement

Les leaders du Nouveau Parti Patriotique (NPP) dans la région Ashanti au Ghana prévoient d’organiser une série de manifestations cette semaine à Kumasi, la capitale régionale, pour protester contre les résultats de la présidentielle 2012 rendus publics par la Commission Electorale, lesquels ont fait du candidat du NDC, John Mahama, le Président élu du pays avec 50,70% contre un taux de 47,74% pour Nana Akufo Addo, le candidat du NPP.

 

Toujours très remontés contre l’issue du vote qu’ils soupçonnent avoir été frauduleuse, les leaders du NPP après avoir déclaré le mardi dernier que le parti va entamer une procédure légale à la Cour Suprême pour revendiquer la victoire de Nana Akufo Addo, c’est au tour des responsables locaux de ce même parti dans la région Ashanti, une localité qui est d’ailleurs  le fief du NPP, de vouloir entamer des manifestations de contestations.


Pour ces démonstrations qui ont débuté le dimanche 16 décembre, Frederick Fredua Antoh, le président régional du NPP a déclaré que leurs rassemblements visent à donner le ton à la grande manifestation qui aura lieu dans la ville de Kumasi le mardi 18 décembre 2012. En perspective, Fredua Antoh s’attend à ce que les activités dans la deuxième plus grande ville du Ghana soient au ralenties en raison de la manifestation.

 

Rappelons que les protestations ont débuté à Accra au lendemain de la proclamation des résultats et ont dégénéré en des scènes de violences entre des militants du NPP contre ceux du pouvoir NDC.

 

Le terrain Obra Spot lequel au situé au rond point Kwame Nkrumah à Accra est devenu la place de contestation où les militants du NPP se réunissaient pour contester la victoire du Président John Mahama. Excédé par cette occupation illégale des lieux, le ministère de l’Intérieur avait demandé aux manifestants de battre retraite sous peine d’être délogés par la Police. L’appel a été visiblement entendu et les manifestants se sont repliés le jeudi 13 décembre 2012 au siège du NPP à Accra.

 

Pour éviter des heurts dans le pays entre des militants de ces deux partis, la Police a demandé une retenue de la part de tous et a avertit au même moment qu’elle n’hésitera plus à sévir sans pitié contre les fauteurs de troubles à Accra et dans les autres localités du pays.

 

C.A.

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement