International

Ghana : Comment Accra a vécu les rumeurs du décès et du retour de Faure à Lomé?

Advertisement

Le retour de Faure Gnassingbé, le Président togolais, le samedi dernier à Lomé, a rassuré des ghanéens mais surtout la communauté togolaise vivant à Accra, lesquels ne savaient plus à quelle source se fier pour la véracité de l’information qui donnait pour mort le chef de l’exécutif.

 

Maintenant que les rumeurs sont battues en brèche et que les inquiétudes se sont évaporées, certains togolais souhaitent que le service de presse de la Présidence soit plus actif en termes de communication et que Faure lui-même prenne l’initiative de d’échanger à intervalle régulier avec la presse locale afin d’éviter ces désagréments à l’avenir.

 

Au plus fort des rumeurs le vendredi dernier, les messages qui nous parvenaient peuvent se résumer en ce refrain : « avez-vous les news de Lomé, le Président est-il là ? ». Du côté des officiels qui suivent de temps en temps l’actualité togolaise à cause des relations privilégiées qui existent entre les deux pays, la campagne électorale aidant, ils n’ont pas eu le temps de réagir.

 

Pour l’essentiel, on retiendra que la presse ghanéenne qui s’intéresse aux informations de proximité surtout celles venant du Togo à cause des commerçants qui font la navette entre les deux capitales, s’est gardée à d’accorder du crédit aux rumeurs. Par devoir de rigueur et d’authenticité, elle travaille sur la base de faits matériels.

 

L’ampleur de la nouvelle dans certains milieux à Accra est due au fait que le Ghana est habitué à accueillir des refugiés togolais. Donc par précaution, des gens avaient voulu s’assurer de la véracité de la nouvelle et faire venir au cas échéant leurs proches au Ghana en attendant de voir plus clair.

 

La sortie du ministre de l’Administration territoriale, Gilbert Bawara, annonçant le retour de Faure le lendemain samedi a été la seule source qui a servi à démentir les rumeurs auprès de certains togolais qui se sont transformés pour la circonstance en des internautes « circonstanciels d’événement d’urgence ».

 

En somme, il est à noter que le retour de Faure à Lomé a mis un terme aux rumeurs. Sans blâmer personne dans cette affaire, certains togolais qui sont habitués à la méthode de communication de la Présidence ghanéenne souhaitent que le Togo revoit sa copie en matière de communication et d’échange avec la presse locale au delà les citoyens.

 

Enfin, sans faire de comparaison directe, certains ghanéens assimilent ce retour de Faure à celui de John Atta Mills en juin dernier à l’aéroport d’Accra. Au principal concerné, ils lui préconisent de s’ouvrir à la presse locale et surtout de prendre des précautions sanitaires.

 

C.A.

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement