pub
Sport

CAN 2013 : Le coach Cédric Daury décrypte le Cap-verdien Ryan Mendes

Advertisement

Nous sommes à quelques semaines du début de la plus prestigieuse de la Coupe d’Afrique des Nations 2013 en Afrique du Sud. Et le Cap Vert y participe avec l’un des ses meilleurs joueurs, le lillois Ryan Mendes. Dans une intervieuw, son ancien coach Cédric décrypte l’un des meilleurs atouts de l’équipe cap-verdienne.

Ryan Mendes a été repéré par les recruteurs du club du Havre lors d’un tournoi international avec son club du Cap Vert en 2007. Pendant trois années, il évolue sous la houlette de Cédric Daury, entraîneur au Havre AC. Nous en avons profité pour demander au technicien de nous dresser un portrait de son ancien protégé parti à Lille en début de saison. Décryptage de Cédric Daury.

Pour la première fois dans l’histoire de la Coupe d’Afrique des nations, le Cap-Vert va disputer cette compétition et Ryan Mendes aura une nouvelle fois l’occasion de montrer qu’il est un footballeur de talent qui ne demande qu’à grandir…La parole à Cédric Daury.

 

Sa personnalité

C’est un garçon qui a de très grandes qualités notamment au niveau de la vitesse et de l’explosivité. Dans le football actuel, c’est un atout. Avec lui, il fallait bosser l’aspect technique et tactique. Au niveau technique, il lui fallait des bases importantes de prise de balle. Au niveau tactique, il lui fallait aussi travailler le relationnel avec le groupe. Mais c’est un garçon très à l’écoute et assez simple à faire progresser.

 

Son adaptation au football français

Au départ ce n’était pas évident. C’est un garçon réservé, voire introverti. Mais très sympa avec les autres. Mais c’est vrai que ce n’est pas un grand bavard et quand il est arrivé, il a eu un petit temps d’adaptation logique et légitime. Comme il a grandi assez vite sur le plan footballistique, cela a été plus facile pour son évolution dans le groupe.

C’est un garçon qui a un gros mental. Il sait pourquoi il est venu et pourquoi il est parti de chez lui. C’est avant tout pour évoluer, progresser et faire carrière. C’est quelque chose qu’il n’a pas oublié dans son quotidien. Comme tout le monde il est passé par des moments difficiles mais il a su passer au-dessus de cela. Il ne s’est jamais plaint car c’est un garçon qui a un caractère dur. Il n’a pas d’état d’âme.

 

Son évolution

Je n’ai pas été étonné de voir que Ryan Mendes intéressait des grands clubs. La première année, il a fallu travailler sur le temps de jeu. Ensuite, je l’ai fait rentrer en cours de jeu et je l’ai titularisé de temps en temps. La troisième saison, il devenait indispensable. C’est lors d’un match de Coupe contre Marseille qu’il a vraiment pris son envol (Stade Vélodrome en 16e de finale de la Coupe de France en janvier 2012, ndlr). Il passait du potentiel à la réalisation de ses capacités. Ce qui est clair, c’est qu’il était fait pour évoluer à l’étage supérieur.

Je le vois rentrer en Ligue 1 comme il rentrait en Ligue 2 avec nous sur le terrain il y a deux ans. C’est un joueur qui ne se pose pas de questions. Il est à l’écoute du projet qui est défini, même sur quinze, vingt, ou trente minutes. Il arrive donc à mettre le bazar dans une défense adverse en apportant de la percussion et de la profondeur. Ce sont les qualités que recherchaient l’entraîneur Rudy Garcia à Lille et c’est ce que je retrouve dans son jeu.

 

Ryan est capable de rentrer en cours de jeu et de changer la donne dans un match. Il va encore progresser. Il doit travailler la lecture des situations car pour l’instant, il veut faire la différence à chaque fois. Mais on sait qu’un bon joueur doit aussi gérer des temps faibles. Il veut encore tout faire à deux cents à l’heure et c’est aussi une qualité. C’est un bosseur qui sait qu’il a besoin des autres, tout comme eux ont besoin de lui. Je le vois franchir des paliers, s’installer comme titulaire à Lille.

 

Un message à Ryan Mendes

Qu’il continue. Qu’il ne change pas son degré d’écoute, sa mentalité, son humilité. Qu’il continue à bosser, à persévérer, avec sa joie de vivre et son enthousiasme, pour aller chercher le meilleur. C’est une fierté pour nous de voir Ryan Mendes évoluer dans le bon sens. On suit toujours nos anciens joueurs et ce sera un plaisir de le voir jouer lors du match d’ouverture contre l’Afrique du Sud le19 janvier prochain.

 

Ametbao

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement