pub
Médias

Vendredi à la Une de Togo Réveil : Le Togo était à la 49e session du Comité des Nations Unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, dégradants et inhumains

Advertisement

Le Togo vient de passer devant le Comité des nations Unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, dégradants et inhumains pour présenter son rapport périodique sur la convention. Un rapport présenté dans le cadre de la 49e session du Comité des Nations contre la torture. Le journal Togoréveil dans sa parution n° 089 du 16 novembre 2012 a publié un article sur le sujet, titré à sa Une ’’Le Togo était à la 49e session du Comite des Nations Unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, dégradants et inhumains’’.

 

Conduite par Madame la ministre Rita Doris Léornadina Wilson De Souza, la forte délégation togolaise composée de neuf membres a eu à exposer devant les dix membres du Comité, tout sur les réalités des avancées, les difficultés et les mesures prises ou programmées pour permettre au Togo d’honorer ses engagements en matière de lutte contre la torture et autres traitements dégradants et inhumains.

 

Comme il est de règle, un débat interactif a permis aux membres du Comité de poser des questions, de formuler des recommandations pour permettre au Togo de veiller efficacement à la poursuite des efforts nécessaires qu’il déploie depuis des décennies en vue de combattre la torture et les traitements cruels, inhumains ou dégradants. 

 

Les minsitres Rita Doris Léornadina Wilson De Souza, Tchitchao Tchalim, Yacoubou Ahmadou ont fourni des explications et éléments de réponses face aux préoccupations des membres du Comité. Selon le ministre Tchitchao Tchalim « un citoyen déchargé de la crainte d’un lendemain difficile est un citoyen très productif », souligne le journal.

 

Poursuivant ses analyses l’auteur de l’article mentionne que ’’Le garde des sceaux, dans une parfaite maîtrise de la situation et des mesures engagées ou programmées par le Togo dans son engagement à mettre en œuvre la convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants adoptée le 10 décembre 1984 par l’Assemblée générale des Nations Unies’’.

 

Source : Togo Réveil n° 089 du 16 novembre 2012

Lire l’intégrité de l’article et les autres publications de ce numéro en téléchargeant le document joint : TOGO_REVEIL.pdf

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement