pub
Sport

TOGO/ Lomé, accueille le 1er décembre prochain la compétition sportive semi-marathon de l’Uemoa

Advertisement

Lomé se prépare à accueillir le samedi 1er décembre prochain, la 1ère édition du « Semi-marathon de l’UEMOA de Lomé ». Un événement sportif de taille initié par la Mairie de Lomé en partenariat avec la Fédération Togolaise d’Athlétisme (FTA) et qui va mobiliser des athlètes de l’espace de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) dans la capitale togolaise. La conférence de presse de lancement de l’événement a été tenue ce matin à la Mairie de Lomé. Une cérémonie de lancement placée sous la pré-séance du Contre-amiral Fogan Adégnon, président de la délégation spéciale de Lomé accompagné du Général Poutoyi Nabédé, président du Comité National Olympique Togolais (CNOT). Une trentaine d’athlètes venant des pays de l’Uemoa ainsi que du Ghana et du Nigéria, sont attendus à Lomé pour le déroulement de la compétition.

 

Le 1er décembre prochain, Lomé sera la capitale d’une compétition sportive d’envergure sous-régionale. Il s’agit du « Semi-marathon de l’UEMOA de Lomé » qui regroupe les meilleurs athlètes de leur catégorie au niveau national. Entre autre objectif, il est question de renforcer au niveau national, l’intégration des communautés sous régionales résidentes, à travers le prisme socialisant du sport, par lequel les athlètes concurrents, de nationalités différentes, sympathisent en dépit de l’esprit de compétition.

 

« Le semi marathon de l’Uemoa de Lomé » qui se disputera dans la catégorie hommes et femmes, se déroulera sur les principales artères de la ville de Lomé. En effet, piloté par la direction des Affaires culturelles de la Mairie de Lomé, cette compétition a le mérite de jouer le rôle de facteur de cohésion sociale dans un contexte marqué par le besoin d’intégration sociale entre les ressortissants des Etas membres de l‘espace de l’Union et autres Etats de la sous-région ouest africaine.

 

Le départ de la course « semi-marathon de l’Uemoa de Lomé », sera du boulevard du 13 janvier, au niveau de la BOAD face à l’ouest, en passant par la LONATO, la caserne des Sapeurs pompiers, le boulevard de la République, le boulevard du Mono, l’hôtel de la Piax, le château d’eau de Bè, le carrefour mèche Amina, pour déboucher sur le rond point Colombe de la Paix, Immeuble Eda Oba, le boulevard de la Kara, le boulevard de la Victoire, le collège Protestant, l’avenue François Mittérand, avant d’emprunter l’avenue Grunitzky, l’Hôtel de Ville, le CASEF et chuter à la place de l’Indépendance.

 

‘’Le sport comme facteur de cohésion n’est plus à démontrer. Au moment où les questions d’intégration économique et sociale constituent le soubassement du développement des pays africains et du continent tout entier, les pouvoirs publics et locaux ont un rôle important à jouer pour soutenir la dynamique d’intégration des Etats’’ a précisé le contre amiral Fogan Adényon.

 

Quand au Colonel Poutoyi Nabade, il soutien que ‘’ Le professionnalisme dans le domaine du sport, requiert, au delà de la préparation individuelle et collective au niveau national, la participation à des compétitions internationales qui permettent aux athlètes venus d’horizon divers de se mesurer’’.

 

Au terme de la dite compétition, il est attendu que l’intérêt des jeunes de la sous-région pour les disciplines d’athlétisme, en particulier au sémi-marathon,soit développé et accroissent considérablement.

 

Plusieurs partenaires dont le ministère en charge des sports, la fédération togolaise d’Athlétisme, l’Uemoa, l’Organisation Internationale de la Francophonie, la BOAD, la Brasserie du Bénin, et plusieurs sociétés d’Etat et autres sociétés de la place, soutiennent cet événement qui est conçu pour faire de Lomé, un carrefour sous régional de cette discipline sportive qui est assez fédératrice des couches socio-culturelles.

 

Rappelons que cette initiative cadre avec l’exercice du Togo en tant que pays qui préside actuellement à la tête de l’Uemoa. Ceci à travers le président de la République Faure Gnassingbé qui est présentement le président en exercice à la tête de l’Union économique et Monétaire Ouest Africaine. 

.

Mentionnons que la compétition reste ouverte aux athlètes des (08) pays de l’Uemoa que sont le bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Le Ghana et le Nigéria, bien que pays anglophones, font exception et sont associé à la fête.

 

Vicarmelo TIEM

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

 

 

Advertisement