Advertisement
Politique

TOGO / Crise sociopolitique : Relative accalmie, signe d’une reprise de dialogue ?

Advertisement

Les manifestations et revendications légales, légitimes ou non-cela dépends le plus souvent des tendances-et leur lot de violence, d’arrestation arbitraire et de détention ; voilà en quoi représente le quotidien des Togolais depuis plusieurs mois. Mais depuis deux ou trois semaines, tout semble rentrer dans l’ordre (sic). Les dernières manifestations de l’opposition ne sont plus réprimées comme les forces dites de l’ordre et de sécurité ont l’habitude de le faire.

 

Si dans l’ensemble on observe une accalmie depuis quelques semaines, beaucoup ne savent pas encore ce qui se passera dans les tous prochains jours, car impossible pour le moment que les classes politiques de l’opposition et de la mouvance puissent s’accorder sur le minimum pour des législatives libres, transparentes, crédibles et dont les résultats seront acceptés par tous. Pour le moment c’est une gageure.

 

Dans l’une comme dans l’autre équipe, c’est le dialogue qui semble la seule alternative de sortie de crise. Sur ce plan, la classe politique de l’opposition semble ne pas accorder leur violon. La mouvance qui est toujours accusée de faire de faux dialogues se dit prête pour entamer les discussions.

 

Quelle sera la nature de ce nouveau dialogue si le parti au pouvoir a mis sa machine électorale en branle en procédure aux nominations des membres de la Commission électorale nationale indépendante ?

 

Ametbao

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement