pub
Développement

Le Programme de Promotion du Volontariat National au Togo (PROVONAT) en quête d’un meilleur dispositif de pilotage et de gestion du dit programme

Advertisement
La salle CEDEAO du CASEF a abrité ce mercredi 07 novembre 2012 un atelier national destiné à examiner et valider la proposition de la mise en place d’une Agence Nationale du Volontariat au Togo (ANVT) contenudans un rapport d’étude.
 
 
Le rapport d’étude élaboré par un consultant international assisté d’un autre national recruté par le PNUD a identifié l’ANVT comme le dispositif le mieux approprié pour piloter et gérer efficacement les acquis de PROVONAT.
 
 
En effet, le PROVONAT est un ambitieux programme lancé depuis 2011 par le gouvernement togolais dans le but de permettre aux jeunes diplômés sans emploi d’acquérir leurs premières expériences professionnelles afin de mieux se vendre plus tard sur le marché du travail.
 
 
Abondant la question des débats qui vont meubler le dit atelier, Mme Khardiata Lo N’diaye, Coordonnatrice du système des Nations Unies au Togo a signifié que la rencontre de ce jour vise à analyser les propositions des consultants internationaux et nationaux en vue de dégager les mesures qui correspondent mieux pour la gestion et le pilotage du programme de promotion de volontariat au Togo.
 
 
Pour renchérir, M. Yawotse Vovor, Directeur de cabinet du Ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes a indiqué : « il nous est apparu nécessaire de réfléchir à la mise en place d’un mécanisme pour une meilleure gestion du volontariat afin de répondre à la demande de plus en plus forte des jeunes togolais qui entendent faire acte de volontariat pour contribuer au développement de notre pays ».
 
Il a ajouté que « l’ambition du gouvernement est de recruter 5000 volontaires par an, dont 2000 ont été déjà affectés dans les structures publiques et privées sur toute l’étendue du territoire. 500 autres volontaires seront d’ici la fin de l’année ».
 
 
Prennent part à cet atelier, des acteurs de la société civile et de l’administration publique, des représentants des agences du Système des Nations Unies, des partenaires techniques et financiers ainsi des représentants des structures d’accueil des volontaires, des représentants de Centres Régionaux du Volontariat (CRV) et des volontaires nationaux.    
 
 Max DALLY
 
Togoportail, toute l’information à votre portée
Advertisement