pub
Au fil des questions réponses

Invité d’Honneur sur Togoportail : M. Kuéku-Banka Johnson, directeur du Centre Togolais des Expositions et Foires (CETEF) et Président du comité d’organisation de la 10 ème Foire Internationale de Lomé (du 23 Novembre au 10 Décembre 2012)

Advertisement

La Foire Internationale de Lomé est à sa 10ème édition cette année. Pour l’année 2012, les exposants et pays participants sont très attendus à Lomé où se déroulera l’événement du 23 novembre au 10 décembre prochain. A quelques semaines du démarrage de cette 10ème édition, Togoportail s’est approché de l’organisation, particulièrement du promoteur de l’initiative pour en savoir plus sur les contours et teneurs concernant les atouts et réussite de l’événement qui est bien parti pour se pérenniser dans le temps. M. Kuéku-Banka Johnson s’est prêté à nos questions réponses et voici dont le rendu de l’interview réalisée.

BANKA_JONHSON.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

M. Kuéku-Banka Johnson, prononçant son allocution lors de la cérémonie de lancement de la 10ème Foire Internationale de Lomé

 

Q : La prochaine Foire Internationale de Lomé s’ouvre le 23 Novembre prochain, où en êtes-vous avec les préparatifs ?

 

Kuéku-Banka Johnson : Les préparatifs vont bon train et suivant notre chronogramme. Après la communication sur l’événement au Togo et à l’extérieur, nous abordons cette semaine la phase des travaux de rénovation du site pour pouvoir accueillir les exposants et les visiteurs.

 


Q : Est-ce qu’il y a déjà une affluence au niveau de l’inscription des exposants ?


Kuéku-Banka Johnson : Au niveau de la Foire Internationale de Lomé beaucoup d’exposants et d’opérateurs économiques se sont fidélisés. Aussi faut il noter cette année comme au cours des années précédentes que nous sommes entrain d’enregistrer beaucoup de nouveaux exposants qui nous viennent de partout en particulier nos frères de la diaspora avec des partenaires de leurs pays de résidence.

 

Q : Au total, combien de pays sont attendus ?


Kuéku-Banka Johnson : Beaucoup de pays nous ont confirmé leurs participations. Les délégations officielles encadrées, soit par leurs centres de promotion des exportations, soit par les chambres de commerce nous viendront du Benin, du Ghana, du Mali, du Congo Kinshasa, du Burkina-Faso du Cameroun et de la République Centrafricaine. D’autres groupes d’exposants viendront de la Syrie, de la Suède, du Pakistan du Liban, de la Belgique, de l’Iran, de la France et du Brésil. Nous sommes toujours en pourparlers avec d’autres pays comme la Tunisie, le Congo Brazzaville, pour que leur participation soit effective. Pratiquement pour cette année, les exposants à la Foire de Lomé viendront d’une vingtaine de pays.

ASSISATNCE_LANCEMENT.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présence remarquée des membres de gouvernement et officiels lors de la cérémonie de lancement de l’édition 2012 de l’événement

 

 

 

Q : Quelle sera la particularité de cette année ?


Kuéku-Banka Johnson : L’édition de cette année va connaître de grandes innovations. Mais l’innovation majeure reste les séances B to B. Par les rencontres B to B, la Foire Internationale de Lomé veut permettre aux entreprises participantes d’être en contact direct avec d’autres entreprises pour discuter affaires. Durant une demi-journée, les opérateurs économiques qui y seront inscrits iront discuter dans une grande salle sur leurs produits et services, leurs disponibilités, les conditions de transactions et les formes de partenariat à mettre en place entre eux afin de maximiser leur présence à la foire.

La participation aux séances B to B permettront le rapprochement des partenaires financiers et commerciaux, la rencontre de nouveaux partenaires d’affaires étrangers, selon leurs besoins, la signature des contrats d’affaires, la mise en place des contrats de représentation ou de distribution.

 

Comme innovation, il faut noter qu’il aura aussi de nouveaux salons qui sont ; le Salon des Perles et Bijoux et le Salon International de la Mode et de l’Esthétique qui verront la présence des grands noms de la mode.

 

TABLE_D_HNONNEUR.jpg

Table d’Honneur lors de la cérémonie de lancement de la 10ème Foire Internationale de Lomé, à droite la ministre du Commerce et du Secteur privé, Mme Léguezime Balouki

 

 

 

 

 

 

Q : Parlez-nous des diminutions des taxations douanières

 

Kuéku-Banka Johnson : Pour permettre à tous les exposants une participation fructueuse à la 10ème Foire Internationale de Lomé, le ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé en collaboration avec celui de l’Economie et des Finances a pris des dispositions pour que les taxations douanières soient révisées pour les participants.

 

Les produits non originaires des zones UEMOA et CEDEAO supporteront un taux forfaitaire de 28% en douane au lieu de 52% en vigueur sur le territoire douanier.

 

Les produits originaires non agrées de l’UEMOA accompagnés du certificat de produits originaires non agrées seront exonérés de 5% du taux forfaitaire de 28%, le taux retenu est alors de 23% ;

 

Les produits originaires agréés et ceux de l’artisanat traditionnel de l’UEMOA et de la CEDEAO seront exonérés du droit de douane et de la redevance statistique, ils supporteront donc un taux de 7% avec une inspection obligatoire.

AFFICHE_LANCEMENT.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dévoilement de l’affiche retenue pour cette 10 ème Foire Internationale de Lomé par les ministres Octavio Nicoué Broohm et Mme Léguizime Balouki

 

 

 

 

 

 

Q : Quels sont les dispositions prises par le CETEF-LOME pour assurer la sécurité des exposants et des visiteurs pendant la 10ème Foire Internationale de Lomé ?

 


Kuéku-Banka Johnson : La sécurité des exposants sera renforcée à l’intérieur comme à la sortie par les agents de sécurité d’Etat et des agences privées. Nous réitérons l’ensemble des mesures prises l’année dernière pour ce qui concerne l’heure d’entrée des véhicules et camions transportant les marchandises pour approvisionner les stands.

Le stationnement des véhicules à l’intérieur de la Foire sera strictement réglementé.

Nous allons aussi essayer de décongestionner le trop plein de visiteurs que nous avons les weekends en n’autorisant la visite des élèves que les Lundi, Mardi, Mercredi et jeudi.

Et comme toujours nous disposons d’une infirmerie avec une équipe qualifiée qui intervient au moment opportun.

 

Q : Le CETEF a-t-il prévu une date limite pour les inscriptions des exposants retardataires ?

 

Kuéku-Banka Johnson : Tant que nous disposons des espaces inoccupées, les inscriptions continuent mais pour nous faciliter la tâche nous demandons aux exposants de vite s’inscrire pour que nous puissions débuter la phase des opérations d’accueil telles que la construction des stands.

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement