pub
International

Ghana / Présidentielle 2012 : John Mahama veut passer du ‘pilote réserviste’ au ‘pilote principal’

Advertisement

John Dramani Mahama, le candidat du Congrès National Démocratique (NDC), le parti au pouvoir au Ghana  a invité  ses concitoyens ghanéens à lui renouveler son mandat présidentiel  afin de pouvoir achever le chantier entamé  par son prédécesseur, le feu John Atta  Mills.

 

Pour John Mahama, ayant servi comme vice-président avant de devenir le Président intérimaire, le moment est donc venu que les ghanéens l’élisent comme le prochain Président. John Mahama a lancé cet appel à Accra aux électeurs ghanéens hier mercredi à la fin du débat présidentiel qui a été organisé  par l’Institut des Affaires Economiques (IAE).

 

En passant en revue la gestion des affaires du Ghana ces quatre dernières années, John Mahama a fait savoir que beaucoup de choses ont été faites. Et se référant à la constitution ghanéenne, le candidat du NDC a fait savoir que « notre Constitution accorde aux présidents deux mandats.  Le Président Atta Mills, de regretté  mémoire,  a commencé  son mandat lequel moi j’achève. Je suis certain que les ghanéens vont voter pour moi et faire de telle sorte que du pilote  réserviste, je devienne le pilote principal qui puisse nous mener à destination ».

 

Avant ces mots de clôture, John Mahama a abordé des sujets d’ordre sociaux économiques tels que la décentralisation, la corruption, le pétrole, le gaz… et  la promotion des femmes afin d’assurer un meilleur devenir pour le pays.

 

Tour à tour les trois autres candidats  de l’opposition sur le plateau de l’IAE à savoir Nana Akufo Addo du NPP Abu Sakara de la CPP et Hassan Ayariga du PNC ont durant le débat livré leur message de lobbying en direction des ghanéens.

 

Ainsi donc pour Akufo Addo, il promettra une fois élu Président, il mettra un terme à la politique étrangère «Dzi wo fie asem » introduite par le défunt président Atta Mills. “Dzi wo fie asem» est un proverbe akan qui signifie «occupe-toi de tes propres affaires ». Akufo Addo a fait allusion à la position passive adoptée par son pays durant la crise armée ivoirienne. Il a de ce fait décidé que la politique étrangère traditionnelle et la coopération sous régionale seront remises en place.

 

Quant au candidat Abu Sakara, très bref,  il exhortera les électeurs à faire un choix judicieux entre favoriser la prospérité  pour une minorité et la prospérité pour tous.

 

 De son coté, Hassan Ayariga, le plus jeune des candidats croit en sa victoire et  il promet d’envoyer à la retraite les trois autres candidats au soir du 7 décembre 2012, jour où les ghanéens se rendront aux urnes.

 

CA

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement