pub
International

Ghana / Législatives 2012 : Le NDC met en garde ses militants déserteurs

Advertisement

En prélude aux élections législatives de décembre 2012 au Ghana, le Congrès National Démocratique (NDC), le parti au pouvoir, fait savoir qu’il va sanctionner les militants qui ont violé la Constitution du parti pour se présenter comme des candidats indépendants aux législatives.

 

De l’origine de ces candidatures indépendantes des personnes qui proviennent des rangs du NDC, il est retenir qu’à la suite de l’élection primaire organisée dans certaines circonscriptions électorales, certains candidats ou députés sortants n’ont pas été reconduits. Mais croyants qu’ils ont toujours le soutien des électeurs, ils ont décidé de se présenter en indépendants afin de tenter leur chance.

 

En abordant ce problème des militants déloyaux, Johnson Asiedu-Nketia, le Secrétaire général du NDC a fait savoir que les militants qui ont décidé de quitter le NDC pour d’autres partis politiques comme le Parti National Démocratique (NDP), lequel est piloté par l’ex première dame Konadu Rawlings ou qui se sont présentés en tant que candidats indépendants seront immédiatement exclus du NDC.

 

Des militants du NDC qui se sont présentés en indépendants, on peut citer le cas du député Michael Teye Nyaunu qui a officiellement déposé auprès de la Commission Electorale (CE) sa candidature aux législatives pour la compte de la circonscription de Lower Manya comme un candidat indépendant.

 

En expliquant un peu les raisons de sa prise de distance avec le NDC, Teye Nyaunu a déclaré lors du congrès du NDP que son départ est lié au fait que certaines personnes au sein du NDC ont planifié sa défaite lors de la primaire du parti.

Des conséquences de cette défection, un analyste politique a estimé que le NDC pourrait perdre le siège de la circonscription en question si le député frondeur maintient sa candidature.

 

Outre ce cas, il y aussi celui d’Andrew Nii Okaikoi, qui a décidé en mis octobre dernier de se présenter comme un candidat indépendant dans la circonscription d’Okaikoi North, à Accra nord. Sa décision d’aller aux législatives en solitaire est intervenue après que les cadres du parti aient décidé de le remplacer par un autre candidat, Amandine abdou Abdul.

 

En considérant le remplacement de sa candidature comme un divorce, Andrew Nii Okaikoi a estimé que « le NDC est un parti politique qui ne protège pas les siens, je pense que c’est une grande injustice que l’on puisse infliger à quelqu’un qui s’est dévoué pour la cause du parti »

 

CA

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement