pub
Editos

Editos : Bannir les milices pour une paix durable

Advertisement

« La paix n’est pas un mot, c’est un comportement », aimait répéter un ancien président d’un Etat africain. Dans les pays fragiles comme le nôtre, rien de durable ne peut ce concevoir ni se réaliser sans un minimum de quiétude. Le cas du Togo est si frappant en ce que les périodes électorales sont sources de violences, dues essentiellement pas les actions de certains individus malveillants plus connus sous le nom de milice.

 

A la veille des futures élections législatives qui s’annoncent délicates et problématiques, toutes les actions doivent converger vers la neutralisation de ces miliciens qui sèment de la désolation dans les familles.


Ayant fait son apparition très tôt dans l’édification et la consolidation des pays occidentaux, le problème des miliciens naquit au Togo à partir des années de lutte pour l’indépendance avant de revêtir un caractère politique à partir des années 90. Il y une corrélation entre la politique et le recours aux miliciens en ce qu’il faut faire la politique de ses moyens puisse que l’objectif premier qui sous-tend la création d’un parti politique est la conquête et l’exercice du pouvoir. Le recours des milices intervient quand les règles clairement définies pour l’arrivée au pouvoir que sont les élections livres, transparentes et équitables contrastent avec la conservation du pouvoir ou le coup d’Etat. Un tel contexte crée l’intolérance et le rejet de l’autre à la place de la « différence positive». Les conséquences en sont l’exclusion, l’éthnicisme et le régionalisme et surtout l’usage de la violence pour conserver le pouvoir.

 

Le peuple togolais souffre tellement des enjeux électoraux qu’il est temps que les prochaines élections ne soient plus meurtrières. On peut éviter le recours des miliciens pour gagner le pouvoir et le pouvoir. Il suffit d’organiser des élections, dans le contexte togolais, dans une transparence totale en inscrivant en lettre d’or dans la Constitution la règle de l’alternance sans ambages.
 

Ametbao

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement