pub
International

Côte d’Ivoire : Simone Gbagbo recherchée par la CPI

Advertisement

La  Cour Pénale Internationale (CPI)a dévoilé hier 22 novembre 2012 le voile sur le  mandat d’arrêt  qu’elle a émis à l’encontre de Simone Gbagbo, l’ex-première dame de Côte d’Ivoire  incarcérée à Odienné, une ville du nord de la Côte d’Ivoire. La CPI demande donc son transfèrement à La Haye.

 

Des faits qui sont reprochés à Simone Gbagbo, il ressort des accusations de meurtres, de viols, de violences sexuelles, d’actes inhumains et d’actes de persécution commis sur le territoire ivoirien  entre le 16 décembre 2010 et le 12 avril 2011.

 

De la décision partielle de la chambre préliminaire III en date du 29 février 2012 de cette Cour, dont le scellé a été levé hier jeudi,  il est écrit que « le Greffe préparera une demande de coopération sollicitant l’arrestation et la remise de Simone Gbagbo… conformément à l’article 89-3 du Statut, de préparer et de transmettre à tout État et organisation internationale concernéstoute demande de transit qui pourrait être nécessaire aux fins de la remise à laCour de Simone Gbagbo ».

 

 Le mandat d’arrêt délivré reproche à l’épouse de Gbagbo, d’avoir participé à la planification et à l’orchestration de la violence, dans laquelle les membres des groupes ethniques et religieux considérés comme proches du rival de son mari, Alassane Ouattara, avaient été ciblés.

 

En attendant de savoir la réaction des autorités ivoiriennes sur la suite a donné à la demande de la CPI, il est utile de dire que si ce mandat d’arrêt aboutit, Simone Gbagbo sera  la première femme à être inculpé par la CPI.

 

Rappelons que son mari, Laurent Gbagbo, l’ex Président ivoirien a été transféré à La Haye il ya un an. Il est en attente de procès  sur quatre chefs d’accusation de crimes contre l’humanité. Le couple Gbagbo avait été arrêté dans un bunker en Avril 2011, cinq mois après les élections, à la suite d’un assaut militaire sur leur résidence à Abidjan par des forces s onusiennes et françaises et ensuite remis aux forces, Alassane Ouattara.

 

CA

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement