pub
Développement

Célébration de la 11ème journée internationale de la paix : le CNJ a marqué la journée de concours de prix d’excellence

Advertisement

L’apothéose de la 2ème édition du concours scolaire de discours, de poésie et de chorégraphie a eu lieu ce mercredi 7 novembre 2012 dans l’enceinte du Collège Protestant de Lomé. Ce concours organisé par le Conseil National de la Jeunesse Togo (CNJ) dans le cadre de la célébration de la 11ème journée internationale de la paix a pour objectif principalement de prôner la pérennisation de la paix au Togo et à travers tout le monde.

 

 

Le thème de la célébration de la journée internationale de la paix de cette année est « une paix durable pour un avenir durable ». De ce fait, tous les messages véhiculés dans les prestations tant en discours, qu’en poésie et en chorégraphie ne sont que ceux en faveur de la consolidation et de la promotion de la paix au Togo et dans le monde entier.

 

Le concours proprement dit a vu la participation de 14 établissements scolaires sur 15 qui sont mobilisés, a indiqué M. Thierry LAKOUGNON, Président du CNJ-Togo.

 

 

Ont pris part au concours les établissements suivants : Le lycée Bè Kpota, le lycée technique d’Adidogomé, le lycée de Tonkoin I, le lycée de Tokoin II, le lycée Lomé Port, le lycée de Nyékonakpoè, le lycée du 2 Février, le lycée moderne Adidogomé I, le lycée d’Agoè, le collège protestant, le collège St Joseph, le lycée moderne Adidogomé II, le CEG d’Agoè et le lycée de Lomé cité.

 

 

A l’issue de toute les prestations dans chaque catégorie de discipline, les membres du jury se sont retirés pour départager les concurrents. Les résultats sont les suivants : En discours, le Lycée de Nyékonakpoè a occupé la 1ère place, suivi respectivement du Lycée de Bè Kpota et du Lycée Adidogomé II. En ce qui concerne la poésie, le 1er rang est occupé par le Lycée technique d’Adidogomé, le 2ème par le Lycée d’Agoè et 3ème par le Lycée de Tokoin I. En chorégraphie, le CEG Agoè est 1er suivi du Lycée de Tokoin I et du Lycée e Lomé cité.

 

Les lauréats au concours ont bénéficié des trophées, des enveloppes d’argent et des articles scolaires. Des prix de consolation sont également offerts aux participants malheureux.

 

 

Abondant la raison qui soutend l’organisation du dit concours, M. Thierry LAKOUGNON a signifié que le la paix est tant souhaité un peu partout dans le monde entier, sans la paix aucun développement n’est possible, par conséquent, « nous avons estimé qu’à travers un exercice de prestation dans ces différentes disciplines qui abordent la question de la paix, nous donnons l’occasion non seulement aux élèves de s’exprimer mais aussi de s’approprier cette valeur et la propager dans les esprit et dans les cœurs pour que l’intérêt pour la paix soit un intérêt collectif », a-t il révélé.

 

 

Tout compte fait, selon les organisateurs, l’édition de cette année a été satisfaisante, car elle a connu une participation double et surtout celle des filles a été très remarquable par rapport à l’édition précédente.   

 

 Max DALLY

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement