Advertisement
International

Une situation qui suscite encore de l’attention en Côte d’Ivoire

Advertisement

Encore une situation qui fait parler de la Côte d’Ivoire. Des hommes armés ont attaqué le samedi dernier la Gendarmerie de Bongouanou. Pour une fois, en Côte d’Ivoire, des assaillants n’ont pas fait de victimes. Dans la nuit de samedi 20 à dimanche 21 octobre, « entre 2 et 3 heures du matin (locales et GMT), une dizaine d’hommes armés ont attaqué la gendarmerie de Bongouanou, tenu les gendarmes en respect et emporté des munitions et des armes. Il n’y a pas eu de victimes », témoigne un journaliste de cette ville située à 200 km au Nord d’Abidjan.

 

Il faut ajouter que le butin emporté par les criminels est relativement maigre : « 13 armes » en tout ont été prises à la gendarmerie – huit fusils AK-47 et cinq pistolets automatiques – et « cinq autres armes » au cantonnement des Eaux et forêts, selon une source militaire.

 

Notons que les plus récentes attaques dans le pays remontaient à la nuit du 14-15 octobre. Pour la première fois, une infrastructure stratégique, la centrale thermique d’Azito, à Abidjan, a été touchée, subissant de sérieux dégâts. Par ailleurs, au même moment, les forces de sécurité avaient été attaquées à Bonoua ( 60 km à l’est de la capitale économique).

 

Firmin Teko Agbo

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement