pub
Sport

Tirage au sort de la CAN 2013/ Le groupe relevé du Togo : Des déclarations d’intentions qui rassurent ?

Advertisement

Le 24 octobre 2012 en Durban en Afrique du Sud, s’est effectué le tirage au sort des six équipes nationales qualifiées pour la phase finale de la 29ème Coupe d’Afrique des Nations qui se joue du 19 janvier au 10 février 2013. Dans l’ensemble toutes les poules sont relativement équilibrées sauf celle dans laquelle est logé le Togo qui, de l’avis de plusieurs analystes du football est la plus relevée.


De dures épreuves attendent les Eperviers contres les Eléphants de la Côte d’ivoire, les Aigles de Carthage de Tunisie et les fennecs d’Algérie. Pour certains observateurs, les Togolais devront batailler dur pour espérer se qualifier pour le second tour ce qui ne lui est jamais arrivé dans une phase finale. Et pour d’autres, les messes sont dites pour la sélection togolaise.

 

Selon le calendrier de la prochaine CAN, les Eperviers du Togo jouent leur premier mach contre les Eléphants de la Côte d’Ivoire, l’équipe des équipes données vainqueurs du trophée. Si cette entame de la compétition continentale contre l’ogre ivoirien inquiète certains, Didier Six et Gabriel Améyi, comptent joueur leur chance et ceci dès l’entame de la compétition, si évidemment les joueurs togolais se préparent dans de très bonnes conditions. « Être à la CAN c’est quelque chose d’extraordinaire. Et jouer contre la Côte d’Ivoire d’entrée paraît une bonne chose parce qu’ils auront plus la pression que mes joueurs. J’ai un groupe qui a retrouvé des envies après Cabinda.

 

Tous les joueurs sont décidés à s’investir pour faire de la CAN une réussite. Maintenant, il nous revient de mettre en place un plan de préparation pour atteindre nos objectifs » clame le premier alors que le second croit que « C’est un tirage abordable. C’est vrai que le groupe semble un peu relevé mais tout le monde a sa chance.

 

Jouer contre le Côte d’Ivoire paraît excitant. D’autant plus qu’il s’agit d’un match entre pays de la même zone. Ce qu’il nous faut, c’est de travailler d’arrache-pied et mettre en place une bonne organisation pour passer. Notre objectif demeure intact à savoir passer le premier tour dans un premier temps et envisager la victoire finale dans un second temps. C’est d’ailleurs ce que souhaite tout le Togo. Le Chef de l’Etat n’a pas manqué de nous accompagner pendant les éliminatoires, il est encore prêt à nous donner les moyens pour que nous réussissions un coup cette fois-ci ».

 

Dans le nid des Eperviers, on est confiant que la tâche ne sera pas facile mais on y croit. « A première vue, c’est une surprise de tomber sur ces sélections dès la phase de poule mais après, si on y réfléchit, on se dit que les tous les pays qui sont qualifiés l’ont mérité. Et que nous n’avons pas à choisir nos adversaires. J’ai confiance en mon groupe. Nous donnerons le meilleur de nous-mêmes pour faire mieux qu’il y a quelques années. Certes la Côte d’Ivoire regorge de meilleurs joueurs mais nous aussi nous avons des joueurs à l’instar d’Emmanuel Adebayor, de RazakBoukari et autres qui peuvent nous amener loin. », promet Serge Akakpo, vice- capitaine des Éperviers.

 

Dans le groupe B, toutes les équipes se craignent. Le sélectionneur ivoirien Sabri Lamouchi le juge le pire scénario qui puisse arrivé à son équipe, la modestie et le respect des autres adversaires l’obligent. « C’est le tirage le plus compliqué, le plus difficile. Même si on avait fait quelques simulations, ce résultat correspond à la pire simulation. Avant ce tirage au sort, la Côte d’Ivoire était favorite. Il faudra bien préparer cette CAN 2013 et le premier match face au Togo le 22 janvier. Ce sera une opposition difficile suivie par une autre tout aussi difficile face à la Tunisie.

 

Le troisième match sera fin janvier face à l’Algérie. Ces trois adversaires nous redoutaient et ils ne nous rendront pas la tâche facile », se désole-t-il. Mais les Tunisiens relativisent tout ce qui se dit sur cette poule B. Et l’entraîneur des Aigles de Carthage de Tunisie, Sami Trabelsi, de trouver que « c’est un groupe assez équilibré. Il contient certaines des meilleures nations de la compétition : l’Algérie, le Togo et la Côte d’Ivoire. Ce sont des équipes qui on l’habitude de disputer la Coupe d’Afrique. Elles ont de bons joueurs.

 

Mais on va bien se préparer. Celui qui veut arriver au bout doit d’abord se concentrer sur sa propre équipe ». Somme toute, les trois matches du Togo s’annoncent compliqués mais jouables puisse que non seulement le football africain se nivelle de jour et jour mais aussi parce qu’Emmanuel Adébayor et ses amis veulent viser haut. Mais rien de positif ne résultera de la détermination des uns et de la volonté des autres d’éviter une désillusion à la CAN.


Comme le formule l’Association des Journalistes Sportifs du Togo (AJST), « Franchir l’étape du premier tour doit être le leitmotiv de tous ». En rappel, le Togo joue ses rencontres de groupe les 22, 26 et 30 janvier respectivement contre la Côte d’Ivoire, l’Algérie et la Tunisie.


(Image de fond à la Une, photo Noël Tadegnon)


Ametbao

 

Togoportail, toute l’information à votre portée

Advertisement